Coup d’arrêt pour les Mimos

Sur une belle lancée et après deux victoires consécutives, l’ASEC Mimosas a subi une nouvelle défaite en s’inclinant devant l’AFAD (1 – 0), cet après-midi, au Stade Robert CHAMPROUX de Marcory, lors de la 17e journée de la Ligue 1. Une mauvaise affaire qui permet à l’AS Tanda, le leader, de la distancer desormais de 3 à 4 points.

L’ASEC Mimosas débute le match avec des absences notable dans son 11 de départ. N’GOUAN Konan Ruffin, ZAKRI Krahiré et NOUWOKLO Kossivi manquent à l’appel. Malgré tout, les Mimos entrent en fanfare dans le match. Coup sur coup, les Mimos se créent 3 occasions notables dont la plus concrète intervient sur une contre-attaque éclaire. Le surnombre est crée dans le camp de l’AFAD. AKA Serge Arnaud décale KRAMO Kouamé Aubin, idéalement placé dans la surface de réparation  et qui, pourtant, ne parvient pas à ajuster son plat du pied pour ouvrir le score (3’). L’ASEC Mimosas domine déjà le match, mais peu à peu et au fil de la rencontre, elle donne dans la facilité. La concentration n’y est pas et les pertes de balles sont courantes. Cela est payé cash, à l’approche de la fin du temps de jeu de la première période.  Au fort de sa domination stérile, l’ASEC Mimosas concède l’ouverture du score à la 38e mn. KONE Nabi Ibrahim fait un mauvais renvoi  qui échoue dans les pieds  de GBAGNON Badié, le milieu de terrain de l’AFAD dont la reprise soudaine surprend KOFFI Kouakou Hervé (1 – 0 ; 38e mn). L’AFAD commence ainsi à prendre confiance  et garde jalousement son avantage jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre indiquant la mi-temps.

L’ASEC Mimosas revient des vestiaires avec de bien meilleures intentions. Même si c’est l’AFAD qui se procure la première occasion de cette partie par le même GBAGNON Badié dont la frappe est bien captée par KOFFI Kouakou Hervé (46’). La réaction de l’ASEC Mimosas est instantanée. GOUA Marc déborde sur le flanc droit et dresse un centre sur lequel DAO Youssouf arrive en retard. L’ASEC Mimosas est décidée à refaire son retard devant une équipe Afadiste, maintenant recroquevillée dans sa moitié de terrain et procédant à des contre-attaques. Les offensives mimosas sont multiples, mais toujours sanctionnées par le même résultat. Les entrées de KAMENI Joseph (55’), du jeune Académicien YOHORE Christ (66’) et même de COULIBALY Dalla (81’) n’y  changeront rien. L’ASEC Mimosas concède une nouvelle défaite et cède un point de plus au leader, l’AS Tanda tenue en échec (1 – 1) par la SOA, au Stade Municipal de Yamoussoukro.  Les Mimos devront mettre à profit ce petit temps de trêve  en raison des éliminatoires de la CAN 2017, pour mieux préparer le match de la 18e journée qui les opposeront aux Abidjanais de la JCAT.

Harouna KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un + 5 =