Un match nul bon à prendre

Comme lors des deux saisons passées, l’ASEC Mimosas et l’AS Tanda (Leader actuel) se sont neutralisées (0 – 0), au Stade El hadj Ali TIMITE de Bondoukou, ce mercredi après-midi, cette fois, pour le compte de la 10e journée en retard de la Ligue 1. Un match nul pas fameux, mais bon à prendre quand on sait les conditions dans lesquelles les Mimos ont évolué.

Sous un soleil de plomb et sur un terrain pratiquement nu, présentant des rebonds par endroits, les Jaune et Noir ont eu du mal à poser le ballon. Il fallait donc s’adapter à la situation. Et cela, Gigi et ses hommes n’ont pas mis du temps à comprendre. Une équipe robuste avec une défense alerte, un milieu de terrain très dense et un attaquant de pointe généreux dans l’effort : Voici la recette mimosas qui a mis en mal la stratégie des Etoiles du Zanzan. La première partie voit deux équipes bien en place et très prudentes. Le match est serré et très rude. Les occasions de but sont quasiment absentes et les gardiens de but passent des moments tranquilles. Logiquement, Mimos et Etoiles du Zanzan atteignent la mi-temps avec le score nul et vierge.

La pause ne change pas grand-chose. On prend les mêmes et on recommence pour la 2e période. Le match est encore plus tendu et plus rugueux. Multipliant les anti-jeux, l’AS Tanda voit son attaquant Ghanéen, ASARE Stephen exclu par l’arbitre suite à une grave faute commise sur KONE Nabi, à la 66e mn. A 11 contre 10, et avec des changements dans ses rangs, l’ASEC Mimosas se montre plus dangereuse comme sur cette action de la 75e mn. BAKAYOKO Adama (entré en lieu et place de KAMENI Joseph) intercepte le ballon sur le côté droit de l’attaque et envoie un centre dans le petit rectangle de la surface de réparation de l’AS Tanda, sur lequel ses coéquipiers KRAMO Kouamé Aubin puis DAO Youssouf sont trop courts pour conclure. L’ASEC  Mimosas domine la fin de partie, mais ne réussira pas à inscrire ce but de la victoire. Les Mimos prennent un point de leur périple dans le Gontougo et remontent à la 8e place du classement, à égalité de points avec le 6e et cela, avec encore un match en retard, celui de la 12e journée, contre le CO Korhogo.

Avant de se remettre à jour en Ligue 1, Gigi et ses poulains devront se replonger dans la compétition africaine avec un déplacement en Tunisie, où ils retrouveront l’équipe d’Al Ahly Tripoli, lors du match retour décisif des 8es de finale de la Ligue des champions, le mercredi 20 avril prochain.

KONE Harouna
Envoyé spécial à Bondoukou

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

12 − 6 =