L’ASEC Mimosas valide son ticket pour les 8es de finale

Vainqueur 0-1 à l’aller, l’ASEC Mimosas a fait le nécessaire face à Kaizer Chiefs, en réalisant le match nul (0-0), cet après-midi, au Stade FHB, lors du match retour des 16es de finale de la Ligue des champions. Un résultat synonyme de qualification pour les huitièmes de finale, face aux Libyens d’Al Ahly de tripoli.

L’intention pour l’ASEC Mimosas avant le coup d’envoi de cette rencontre retour, était de décrocher son billet pour les 8es de finale. Une envie qui ne tarde pas à se traduire sur le terrain.  Dès la 1ère minute de jeu, N’GOUAN Ruffin tente une frappe des 30 mètres qui passe juste à côté des buts gardés par ITUMELENG Isaack, le gardien de but sud-africain. Dix minutes plus tard, c’est au tour de ZAKRI Krahiré de s’essayer sur une frappe qui passe également hors du cadre. Encore, à la 16e mn, BAKAYOKO Adama est bien lancé dans le dos de la défense, mais sa frappe manque de précision pour tromper le gardien de but de Kaizer Chiefs.  L’ASEC Mimosas est déjà dominatrice face à une équipe du Kaizer Chiefs qui a vraiment du mal à se frayer un chemin dans le camp mimosas. La première réelle occasion de but de cette équipe n’intervient qu’après la 19e mn. Dos au but, l’attaquant CAMALDINE Abraw pivote et tente une frappe, heureusement bien maîtrisé par KOFFI Kouakou Hervé, le gardien de but mimosas. L’ASEC Mimosas est bien en place et gère parfaitement son match. A la 26e mn, le Jeune KOUAME Kramo déborde sur le côté droit et envoie un centre au point de penalty pour la tête de BAKAYOKO Adama qui, une fois encore, ne trompe pas le gardien ITUMELENG Isaack. Comme face aux Tchadiens, l’ASEC Mimosas se procure des occasions, mais ne marque pas. On atteint la pause sur ce score nul et vierge.

La seconde période est quasi identique à la première, avec une équipe de l’ASEC Mimosas beaucoup plus entreprenante, mais toujours hésitante et non réaliste. A la 51e mn, BAKAYOKO Adama se joue de toute la défense adverse, mais échoue face à ITUMELENG Isaack. Dans la foulée de cette action, GOUA Mahan Marc sert parfaitement AKA Serge, bien démarqué, mais ce dernier manque totalement de réalisme et voit son plat du pied fuir le cadre du but. Après l’heure de jeu, « Gigi »procède à des changements avec les entrées de Solomon OKURUKET, puis de Joseph KAMENI pour apporter un peu plus d’ardeur en attaque. Mais rien n’y fit. L’ASEC Mimosas se crée toujours des occasions,  mais ne marque toujours pas. Pire, elle se fait des frayeurs en concédant des occasions aux Sud-Africains, comme celle de la 90e +2 mn, dans les pieds de SIPHELELE Promise qui, au moment d’armer sa frappe dans la surface de réparation, est repris de justesse par BOTI BI Tié Armand. L’ASEC Mimosas méritait mieux, mais elle réalise un match nul (0 – 0), qui la qualifie pour les 8es de finale, où elle croisera le fer avec les Libyens de Al Ahly qui se sont qualifiés aux dépens des Soudanais d’Al-Hilal. Le match aller se tiendra dans la période du 8 au 10 avril, à Abidjan et le match retour, deux semaines plus tard, à Tunis.

H.K

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze + un =