« L’ASEC Mimosas nous a valorisés »

Comme GOUA Mahan Marc et KOFFI Gautier, en 2013, BARRY Hamed et TRAORE Issa, respectivement milieu de terrain de l’équipe première et défenseur central des U18 de l’Académie MimoSifcom, ont subi des interventions chirurgicales, le mercredi 27 janvier dernier, au Maroc. Dans leur phase de convalescence à Sol Béni, nous les avons rencontrés pour ce ‘‘regards croisés’’ dans lequel, ils relatent cette expérience.

Comment aviez-vous accueilli la nouvelle de votre déplacement au Maroc pour subir une opération du genou ?

BARRY Hamed : J’étais très heureux de savoir que je devais me rendre au Maroc pour subir une intervention chirurgicale. C’était un grand soulagement parce que je traînais une douleur au genou depuis un bon moment. J’avais subi une première intervention, ici, à Abidjan qui avait été sans grand effet parce que je continuais à avoir mal et je n’arrivais pas à rejouer. Quand j’ai su pour le Maroc, j’ai tout de suite pensé aux cas de GOUA Mahan Marc et de KOFFI Gautier qui étaient revenus de ce pays avec de très bons résultats.

TRAORE Issa : C’est un grand sentiment de joie qui m’a animé, parce que j’avais déjà appris que le Maroc était réputé pour ses très bons chirurgiens. Il se dit aussi que certains joueurs professionnels d’Europe y effectuent le déplacement pour se faire opérer.

Comment s’est passé le voyage au Maroc ?

BARRY Hamed : Nous avons rallié le Maroc dans la nuit du 24 au 25 janvier dernier. L’accueil a été très chaleureux. Nous avons été directement dirigés dans le centre de formation de l’Académie Mohamed VI. Nous y avons passé un bon séjour.

TRAORE Issa : Le voyage s’est très bien déroulé. Nous avons fait 4 heures de vol pour rallier l’aéroport Mohamed V. Nous avons ensuite pris le train pour nous rendre à Rabat-Agdal, où nous avons été accueillis par le coach Pascal THEAULT et avons également reçu la visite du médecin qui allait se charger de nos opérations du genou, le mercredi suivant.

Dans quel état d’esprit étiez-vous au moment de passer sur la table d’opération ?

BARRY Hamed : J’étais un peu anxieux et j’avais hâte de voir  cette étape passer.

TRAORE Issa : J’avais un peu de crainte, mais beaucoup de joie parce que  j’allais enfin me débarrasser de cette douleur au genou.

Comment s’est déroulée l’opération ?

BARRY Hamed : On m’a d’abord fait une anesthésie locale. J’ai donc assisté au début de l’intervention avant de m’endormir pendant un moment. Le médecin m’a réveillé et j’ai pu assister à la suite de l’intervention, par un écran que j’avais en face de moi. Je n’ai ressenti aucune douleur.

TRAORE Issa : J’étais sensé suivre l’opération parce que l’anesthésie a seulement été faite au niveau de la jambe. Mais, pendant l’intervention, je me suis endormi et ce n’est qu’à la fin que j’ai été réveillé.

Que vous ont dit les médecins, juste après l’intervention, concernant votre retour sur les terrains ?

BARRY Hamed : La première phrase du chirurgien a été que : « L’opération a été menée avec succès ». Il a ensuite dit de ne pas m’inquiéter parce que j’allais bientôt reprendre la compétition et faire une longue carrière. Il a également ajouté que nous devons travailler physiquement pour renforcer la jambe. Ces mots m’ont fait un énorme bien, à cet instant.

TRAORE Issa : J’ai d’abord été rassuré par le médecin qui a dit que tout s’était bien déroulé. Le ménisque externe qui avait un bout arraché pour s’incruster dans une articulation avait été retiré. Il m’a ensuite donné un délai maximum de deux mois pour reprendre la compétition, s’il n’y avait pas de complication postopératoire.

Comment se passe la convalescence à Sol Béni ?

BARRY Hamed : Mieux que je ne l’espérais. Nous sommes pris en charges par le staff médical de l’Académie MimoSifcom qui est lui-même en contact avec le chirurgien marocain. Nous travaillons bien et je sens beaucoup de progrès à mon niveau.

TRAORE Issa : Les choses se passent très bien parce qu’il y a une collaboration entre les médecins marocains et ceux de l’ASEC Mimosas. Toutes les informations ont été transmises aux médecins de l’Académie qui savent ce qu’il faut faire pour que la suite soit parfaite. Nous suivons donc les conseils et les exercices pour retrouver la pleine forme.

Avez-vous un dernier mot pour clore cette interview ?

BARRY Hamed : Je tiens à remercier les dirigeants de l’ASEC Mimosas grâce à qui, nous avons eu cette opportunité de subir cette intervention dans ce centre renommé du Maroc. Nous avions vraiment besoin de cela pour pouvoir pratiquer notre métier qui est le football. J’espère guérir vite pour toujours aider le club à aller de l’avant et prouver ma loyauté.

TRAORE Issa : Les dirigeants du club, à travers cette intervention, nous ont montré que nous avons de la valeur et qu’ils comptent sur nous. Nous devons donc mettre tout en œuvre pour ne pas les décevoir. Pour cela, nous devons travailler dur pour recouvrer totalement la guérison et nous mettre au service du club. Grand merci à l’ASEC Mimosas.

Interview réalisé par H.K

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize − quatorze =