Encore un nul frustrant !

Après son match nul (0 – 0) réalisé face à l’AS CotonTchad, le dimanche dernier, lors du match retour du Tour préliminaire de la Ligue des champions, l’ASEC Mimosas a enregistré un deuxième  match nul vierge devant la SOA, ce jeudi, après-midi, au Stade FHB, lors de son match en retard de la 8e journée de la Ligue 1. Et pourtant…

Première période

 Le match est bien parti pour ASSOUMOU Jimmy et ses poulains qui, dès l’entame, confisquent le ballon, et obligent les Militaires à un repli défensif total. Dès la 6e mn de jeu et après un beau mouvement collectif, KOUTOUAN Akassou, sur le côté droit de l’attaque, envoie un centre à ras de terre pour la reprise de TRAORE Baba Lamine qui, malheureusement est contrée par un adversaire. Dès lors, on se dit que l’ASEC Mimosas fera d’une bouchée cette équipe de la SOA. Les Mimos quadrillent bien le terrain et monopolisent presque totalement le ballon. Toutes les occasions sont en leur faveur. Mais ni BAKAYOKO Adama, à la pointe de l’attaque, ni DAO Youssouf et TRAORE Baba Lamine sur les côtés, ne se retrouveront dans une posture idéale pour scorer. Même après l’expulsion de ZAOULI BI Zamblé, le milieu de terrain de la SOA, pour cumul de carton jaune, à la 36e mn

Seconde période

En supériorité numérique, l’ASEC Mimosas accentue sa domination. Mais, étrangement la SOA devient beaucoup plus joueuse et tente parfois de l’inquiéter. Le match est beaucoup plus rude et toujours avec une nette avantage dans la possession du ballon pour les mimosas. Les actions se font pressantes mais, par manque de lucidité elles sont toutes gâchées par le capitaine ABLAKOR et ses coéquipiers. Malgré des changements de joueurs et même de stratégie, l’ASEC Mimosas ne parvient pas à déstabiliser le camp militaire pour ouvrir le score.  A la 86e mn, la SOA est même tout-près de surprendre, sur une action anodine, sur laquelle son milieu de terrain BANDE Ousmane se retrouve face à KOFFI Kouakou Hervé. Heureusement pour les Mimos, la frappe du jeune soldat n’est pas cadrée. Sur le coup de cette action, l’ASEC Mimosas mène  une riposte par KOUTOUAN Akassou qui voit son centre contré par les mains d’un défenseur militaire, juste après la ligne de la surface de réparation. Mais l’arbitre signale plutôt un coup franc au lieu du penalty. Mal inspiré également, SAMASSI Ibrahim qui a fait son entrée en cette seconde période exploite mal, ce coup de pied arrêté. Le score reste donc vierge, jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre.

Perspectives

L’ASEC Mimosas prend un point, mais ne fait pas une bonne affaire. Elle se retrouve à la 10e place du classement, à 6 points derrière  l’AS Tanda, le nouveau leader. Mais tout reste encore jouable  dans la course au titre pour les Jaune et Noir qui  se replongeront dans la Ligue des champions,  le week-end du 11 au 13 mars prochain par un déplacement en Afrique du Sud pour affronter Kaizer Chiefs, dans le cadre des 16es de finale aller.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × 3 =