Mimos et Odiennékas se neutralisent

En déplacement, au Stade de la Paix de Bouaké, l’ASEC Mimosas a été contrainte au partage des points avec l’AS Denguélé, après le match nul (1 – 1) concédé dans l’après-midi de ce jeudi, lors du match en retard de la 7e journée de la Ligue 1.

Après un long round d'observation, le match est réellement lancé après le quart d'heure de jeu. L’ASEC Mimosas a pris la mesure de l’adversaire et tente de dérouler son jeu. Mais, l’AS Denguélé n’entend pas subir la loi des Mimosas. Le match est très disputé dans l’entrejeu, mais l’on déplore l’absence des occasions de buts. Les rares occasions sont même à l’actif de l’AS Denguélé qui trouve toujours un excellent KOFFI Kouakou, le gardien de but mimosas sur son chemin. Mais la plus franche de cette partie, après la 40e mn est à mettre au compte des Jaune et Noir. TRAORE Baba Lamine se joue de toute la défense de l'AS Denguélé, sur le côté gauche et met  la balle en retrait pour son coéquipier Salomon OKURUKET qui malheureusement rate complètement sa frappe pour ouvrir le score.  La pause est donc atteinte sur le score nul et vierge.

La seconde période est beaucoup plus rythmée et plus riche en occasion de but. L’ASEC Mimosas est à l’abordage et contraint l’AS Denguélé à un repli défensif pour procéder par des contre-attaques. Sur l’une de ses contre-attaques, l’AS Denguélé donne un coup d’avertissement sur une puissante frappe de son capitaine YESSOH N’Guessan et sur laquelle, KOFFI Kouakou Hervé sort encore le grand jeu pour mettre le ballon en corner (54e mn). La réplique jaune et noir est instantanée, mais la frappe de TRAORE Baba Lamine, sur un mauvais dégagement de la défense est trop molle pour tromper KOUAHE Kéi Aristide, le portier de l’AS Denguélé (55e mn).  L’offensive suivante de l’ASEC Mimosas est pleine de conséquences pour les Odiénnékas. Sur un corner joué par TRAORE Baba Lamine, BILE Georges saute plus haut que partenaires et adversaires pour placer sa tête et ouvrir le score pour l’ASEC Mimosas (0 – 1 ; 59e mn). L’ASEC Mimosas prend ainsi l’avantage et devra maintenant subir les fantaisies du trio arbitral qui décide de tout siffler contre elle. A la 61e mn, AKA Serge Arnaud se présente dans un face à face  avec le gardien de but de l’AS Denguélé, mais il est freiné dans son élan, par un hors jeu imaginaire. Quelques minutes plus tard, un coup franc inexistant est sifflé  sur le flanc gauche de la défense. Sur ce coup de pied arrêté exécuté par KOFFI Gautier, SAKO Oumar, au deuxième poteau permet à l’AS Denguélé de refaire son retard (1 – 1 ; 65e mn). Comme si cela ne suffisait pas et en l’espace d’une minute, l’arbitre central attribue deux cartons jaunes au défenseur central BOTI BI Tié Armand, obligé d’abandonner ses coéquipiers, à plus de 10 mn de la fin de la partie.  A 10 contre 11, les Mimos résistent bien aux assauts des Odiénnékas et sont même tout près de marquer un deuxième but dans le temps additionnel, sur une belle frappe de SAMASSI Ibrahim qui oblige le portier de l’AS Denguélé à une belle claquette pour mettre le ballon hors de son cadre. L’ASEC Mimosas devra se contenter  du point du match nul en attendant d’accueillir la SOA, lors de la 8e et prochaine journée.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

15 + 10 =