« Je reviens mettre mon expérience au service de l’équipe »

Formé à l’Académie MimoSifcom, puis promu en équipe professionnelle de l’ASEC Mimosas, avant de s’exiler au Maroc, puis au Gabon, BAKAYOKO Adama fait un come-back pour, dit-il, relancer sa carrière encore prometteuse. Après sa signature à l’ASEC Mimosas, le joueur nous a confié ses premiers sentiments dans cette interview qu’il nous a accordée.

Ou étiez-vous après votre départ de l’ASEC Mimosas en 2011 ?

J’ai quitté l’ASEC Mimosas en fin 2011 sur sollicitation du Raja Club Athlétic du Maroc. Après, seulement une saison avec cette équipe, j’ai signé avec le Whydad de Fès, en 2012. Et, en 2013, j’ai opté pour le club gabonais du Manga Sport où j’ai passé deux saisons, de 2013 à 2015 avant de revenir, cette saison, à l’ASEC Mimosas pour me relancer.

Pourquoi avoir décidé de revenir au pays alors que vous étiez considéré comme un professionnel expatrié ?

J’ai passé deux années au Gabon, pendant lesquelles j’ai été champion avec le Manga Sport. Je ne dirai pas que je n’ai plus rien à prouver là-bas, mais je voudrais voir d’autres choses. Je reviens donc en Côte d’Ivoire pour  relancer ma carrière. Le championnat ivoirien est beaucoup plus médiatisé que celui du Gabon.

Quel est la raison de votre choix pour l’ASEC Mimosas, votre ancien club?

Je ne suis pas parti de l’ASEC Mimosas parce que j’étais en conflit avec le club. Je suis aujourd’hui à ce niveau grâce à lui. Tout est parti de Sol Béni pour moi. L’ASEC Mimosas est ma base et ma famille. C’est donc instinctivement que je me retrouve ici pour donner un nouveau sens à ma carrière.

Que comptez-vous apporter à cette équipe de l’ASEC Mimosas ?

Cela fait pratiquement plus de 5 ans que ma famille ne se porte vraiment pas bien. Je suis très conscient  de ce fait et c’est également l’une des raisons qui m’ont poussé à revenir proposer un coup de main. Je viens mettre ma petite expérience au service de mon cher club. Et je pense qu’avec le travail et la bénédiction de tous, nous réussirons à hisser l’ASEC Mimosas à la place qu’elle mérite.

Quel est votre avis sur ce groupe avec lequel vous vous entraînez depuis quelques semaines ?

Franchement, je trouve que nous avons un très bon groupe. Il y a de nombreux talents en son sein.  Après, c’est le travail et la volonté que chacun mettra qui feront la différence. Tout le monde, à son niveau, sait pratiquement jouer au football, mais n’importe qui ne vient pas jouer à l’ASEC Mimosas. Je voudrais que nous sachions que si nous sommes à l’ASEC Mimosas, nous devons profiter de cette chance en donnant tout et en se serrant les coudes pour réussir notre saison.

Que pensez-vous de l’encadrement technique avec à sa tête l’entraîneur  ASSOUMOU Jimmy ?

J’adhère totalement à la philosophie du coach qui, pratiquement, est  la même qui nous a été enseignée à l’Académie MimoSifcom avec Pascal THEAULT. C’est une méthode qui allie la technique au physique. J’ai déjà travaillé avec le coach Gigi, à l’ASEC Mimosas. Le coach Jimmy m’a eu en sélection national, lorsque nous préparions le CHAN 2011. Je connais donc un peu sa manière de travailler. Ça va être difficile, mais rien ne peut s’obtenir sans  une grande implication. Je suis certain que nous y arriverons.

 

Interview réalisée par H.K

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 5 =