L’ASEC Mimosas en finale contre l’Académie Royale

En battant le WAFA du Ghana (1 – 0), cet après-midi, au Stade Robert Champroux, en demi-finale, l’ASEC Mimosas s’est qualifiée pour la finale de la 3e édition du TIDA et sera face à l’Académie Royale du Maroc qui a également obtenu son ticket, en battant les burkinabés de Royal FC (1 – 0).

Cette deuxième demi-finale opposait le vainqueur de la 1ère édition (ASEC Mimosas) à celui de la 2e édition (WAFA) et constituait, en quelque sorte, une revanche pour les Mimos qui s’étaient inclinés face aux Ghanéens lors de la finale de la 2e édition.
L’ASEC Mimosas se fait peur d’entrée de jeu, par une boulette de son  défenseur  KOSSOUNOU Kouakou. Heureusement que  cette action reste sans conséquence. Le  match est déjà très  serré entre ces deux équipes tactiquement bien place. Le ballon circule bien d’un camp à l’autre. Les occasions de but se font néanmoins  rares. Il faut attendre  la 20e mn, pour observer la première réelle occasion de but imputable à l’ASEC Mimosas et qui fait très mal aux Ghanéens. LASME Aimé Guy déborde sur le côté gauche de l’attaque et adresse un centre parfait, au deuxième poteau, à destination de ADIRAN N’Goran qui n’hésite pas et reprend le ballon du plat du pied pour tromper ACQUAYE Michael, le gardien de but du WAFA (1 – 0 ; 20e mn).  L’ASEC Mimosas ouvre ainsi le score et tente maintenant d’imposer son jeu.  La possession de balle est équilibre, mais c’est l’ASEC Mimosas qui s’offre les meilleures occasions de but. A la 36e mn, DIABATE Ibrahim s’empare de la balle après une lutte acharnée dans la surface de réparation adverse et la redresse pour son coéquipier GUEI De Gbayoro, bien démarqué. Malheureusement, ce dernier ne parvient pas à cadrer sa frappe qui passe largement au-dessus de la barre transversale. Dans les ultimes minutes de la première partie, l’ASEC Mimosas  se procure encore une nette occasion but. OUATTARA Kalpi met un beau centre au deuxième poteau, pour le même GUEI De Gbayoro, qui ne parvient pas à mettre de l’effet sur son coup de tête pour tromper le portier burkinabé.

La seconde période  est beaucoup plus alerte et plus maîtrisée par les poulains de Julien CHEVALIER. Les Mimos dominent avec une meilleure possession de balle. A la 46e mn, ADIRAN N’Goran, très en vue dans ce match, récupère un ballon au bout  d’un grand effort et envoie un centre pour son avant-centre DIABATE Ibrahim dont la reprise instantanée est renvoyée par la barre transversale. Les Ghanéens sont presque déroutés et perdent totalement leur technique pour employer la méthode forte afin d’arrêter les offensives mimosas.  Sur un coup-franc, à la 65e mn, LASME Guy envoie un centre pour la puissante tête de DIABATE Ibrahim qui, cette fois, est renvoyée par le poteau gauche du gardien de but ghanéen. L’ASEC Mimosas a de nombreuses possibilités de corser l’addition, mais elle manque d’efficacité. Les ghanéens tentent de réagir par de rares incursions comme celle de la 69e mn. Mais, YAO N’Goran  Kouadio, le gardien de but mimosas reste très concentrer sur sa ligne de but pour faire échec. L’ASEC Mimosas continue de presser et se procure encore des occasions. Dans les dernière minutes du temps réglementaire, YOHORE Christ qui a effectué son entrée en lieu et place de VOLI BI Abdul sort d’une action d’éclat un dresse un centre pour DIABATE Ibrahim qui ajuste mal son coup de tête (80’). Le match prend fin sur ce score de 1 but à 0, suffisant pour l’ASEC Mimosas qui se qualifie pour sa troisième finale de suite en autant d’édition. Les Mimos tenteront de remporter leur 2e sacre en 3e édition du TIDA, demain, samedi 5 décembre, à partir de 15h30, au Stade Robert Champroux, face aux Marocains de l’Académie Royale. Une finale à ne manquer sous aucun prétexte.

Harouna KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatorze − 2 =