La Réaction des joueurs

Rude journée, mais excitante pour les joueurs mimosas qui ont repris le chemin des entraînements, le jeudi 29 octobre dernier, à Sol Béni. Comment ont-ils trouvé cette première journée ? Des anciens, des nouveaux, des retours de prêt ou des promus de l’Académie MimoSifcom, nous ont confié leur impression sur cette première journée.

DIOMANDE Namory (Gardien de but)

« L’ambiance est déjà bonne »

« C’est vraiment un réel plaisir pour moi de reprendre le travail. L’ambiance est déjà bonne. Nous avons effectué la reprise avec un nouvel entraîneur que je connais depuis mon passage au Sabé Sport. Tout début est difficile, mais avec le travail nous y arriverons. Nous sommes un peu en retard et donc nous devons redoubler d’effort dans le travail. Je suis confiant parce que nous avons un groupe avec des joueurs qui se connaissent plus ou moins.

BOTI BI Irié Armand (Défenseur central, transfuge du SC Gagnoa)

«  Je suis heureux d’être là »

« J’appréhendais beaucoup cette reprise avec l’ASEC Mimosas parce que c’est le début d’une nouvelle expérience  pour moi. Mais la crispation a fait place, peu à peu, à la sérénité lorsque j’ai retrouvé ce groupe dans lequel j’ai déjà de nombreuses connaissances. Je suis heureux d’être là.  Cette première journée a été difficile, certes, mais  nous avons pris beaucoup  de plaisir. Le travail sera plus dur parce que nous savons tous, qu’il y a de nombreux défis à relever à l’ASEC Mimosas ».

N’GOH Brou Manassé (Milieu de terrain, retour de prêt de la SOA)

« Je reviens à la maison »

« Après deux mois de vacances, la reprise, ce jeudi, a été un peu difficile. Mais nous nous sommes accrochés et nous avons accompli ce qui nous a été demandé. Je reviens à la maison après un prêt à la SOA où je me suis un peu forgé. Je suis très heureux d’effectuer ce retour à l’ASEC Mimosas qui est pour moi le club le plus prestigieux de la Côte d’Ivoire. Ce retour et cette confiance des dirigeants signifient que je peux être utile à mon club pour l’aider à atteindre ses objectifs. Je n’ai pas peur de la concurrence parce qu’elle fait partie de la vie d’un footballeur ».

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × deux =