Le CO Bouaflé élimine l’ASEC Mimosas

L’ASEC Mimosas ne disputera pas la finale de la 52e édition de la Coupe nationale. Les Mimos ont été battus par les buffles de la Marahoué, ce dimanche, au Stade Robert CHAMPROUX, lors de la deuxième demi-finale, après la séance des tirs au but( 2 – 4) et après un score nul de 2 buts partout à l’issue des 90 minutes de temps règlementaire.

L’ASEC Mimosas a connu sa plus mauvaise entame de match de la saison, lors de cette rencontre. Déjà, à la 8e mn, elle est cueillie à froid par un penalty généreux accordé par l’arbitre au CO Bouaflé, sur une prétendue faute dans la surface de réparation d’ABLAKOR Yao Yves sur Mamadou DOUMBIA, le milieu de terrain du CO Bouaflé. Solomon OKURUKET se présente face à DIOMANDE Namory et ouvre le score pour le CO Bouaflé (0 – 1 ; 8e mn). L’ASEC Mimosas concède un but d’entrée de jeu, mais garde son sang-froid et met désormais une bonne pression sur la défense adverse. Le CO Bouaflé est acculé, mais bien en place. L’ASEC Mimosas presse, mais ses actions sont précipitées et manquent de tranchants pour désarçonner le CO Bouaflé. Les minutes s’égrènent et le score est toujours à l’avantage des buffles de la Marahoué, qui peu à peu prennent confiance et tentent d’inquiéter les Mimos. Contre le cours du jeu, et après la 37e mn, LEIBA Junior, le milieu de terrain du CO Bouaflé envoie une lourde frappe des 25 mètres qui surprend le gardien de but DIOMANDE Namory. Ce dernier ne parvient pas à repousser le ballon qui franchit la ligne de but (0 – 2 ; 37e mn). A la surprise générale, le CO Bouaflé mène sur le score de 2 buts à 0. Cette situation révolte les Mimos qui mettent un peu plus d’ardeur dans le jeu. A la 42e mn, TRAORE Moussa tente une action solitaire et est abattu dans la surface de réparation, par Abass CAMARA, le latéral gauche du CO Bouaflé. L’arbitre siffle le penalty. TRAORE Moussa se fait justice et transforme le tir au but pour réduire l’écart de but (1 – 2 ; 42e mn). L’ASECMimosas réduit le score juste avant la pause et relance ainsi la partie.

La seconde période commence timidement avec une équipe de l’ASEC Mimosas plus calme et soucieuse de construire ses actions pour les mener à bien. Mais elle bute constamment sur cette équipe du CO Bouaflé très volontaire et bien regroupée. L’ASEC Mimosas est dominatrice, mais ne parvient toujours pas à marquer. Le staff technique  procède donc à un changement et met en jeu Brefo MENSAH en lieu et place de CISSE Mamadou. Un poste pour poste qui s’avère payant puisqu’à la 75e mn, l’ASEC Mimosas obtient un coup-franc, non loin de la surface de réparation du CO Bouaflé. Brefo MENSAH se charge de l’exécution. Il place une balle magistrale qui laisse Alassane YANSANE, le portier du CO Bouaflé sans geste (2 – 2 ; 75e mn). L’ASEC Mimosas refait ainsi son retard et charge de plus belle la défense des Buffles. Les Jaune et Noir poussent. Le CO Bouaflé est acculé mais ne rompt pas. Dans les ultimes minutes de jeu, et sur un corner joué par Brefo MENSAH, SOUMAHORO Bangaly reprend le ballon de la tête, mais sa tentative passe juste au-dessus de la barre transversale. L’ASEC n’inscrit donc pas un troisième but et doit aller à la séance des tirs au but. Au cours de cette séance, le CO Bouaflé se montre plus chanceux et transforme quatre (4) tirs contre deux (2) pour l’ASEC Mimosas et se qualifie pour la finale où il rencontrera l’Africa Sports, vainqueur du WAC, lors de la première demi-finale. L’ASEC Mimosas devra désormais tout miser sur la Ligue 1 et se préparer à accueillir le Stade d’Abidjan, le week-end prochain, lors de la 25e et avant dernière journée.

Harouna KONE            

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 − 10 =