L’AS Tanda passe en tête

Grâce à sa victoire (1 – 2), sur l’ASEC Mimosas dans le  choc de la 22e journée, ce dimanche, au Stade Robert CHAMPROUX, l’AS Tanda s’est accaparée le fauteuil du leader de la Ligue 1. Un choc qui a tenu toutes ses promesses dans le jeu mais qui fut terni par des décisions arbitrales très discutables.

Une première mi-temps frustrante

Aucun temps d’observation n’est accordé dans ce choc au sommet. Les deux équipes sont portées sur l’offensive pour certainement, très vite prendre l’avantage afin de déjà « tuer » le match. On assiste à une rude bataille du milieu de terrain entre ces deux équipes qui, semble-t-il, ont adopté le même système, en 4 – 4 – 2. Le match est déjà serré comme prévu et les équipes se donnent de belles répliques. L’ASEC Mimosas obtient légèrement un net avantage sur le nombre des occasions de  but, comme celle de la 23e mn. La passe de GOUA Mahan Marc dans le dos de la défense de l’AS Tanda ne peut être, malheureusement réceptionnée par OBAMA Dimitri qui est un peu court sur l’action. Tout se déroule presque normalement jusqu’à la demi-heure de jeu, quand le trio arbitral, dirigé par COULIBALY Abou décide de prendre parti. Sur une action anodine, dans la surface de réparation mimosas, et à la stupéfaction du public, un penalty est accordé à l’AS Tanda, sur une soi- disante faute de SOUMAHORO Bangaly sur BOUA Koffi. Ce dernier qui n’espérait pas mieux, ne se fait pas prier pour transformer la sanction et donner l’avantage à l’AS Tanda (0 – 1 ; 31e mn). L’ASEC Mimosas est menée et tente donc de refaire son retard. L’AS Tanda est sur la défensive. A la 36e mn, Brefo MENSAH est abattu dans la surface de réparation de l’AS Tanda sans que l’arbitre ne réagisse. Les Mimos n'en démordent pourtant pas. ZAKRI Krahiré est à son tour agressé à l’entrée de la surface de réparation adverse. Là aussi, l’arbitre reste de marbre (40e mn). Le comble intervient à la 43e mn. Sur un coup-franc exécuté par TRAORE Moussa, AIFIMI Christophe, le gardien de but de l’AS Tanda est en retard sur le ballon et permet à  OBAMA Dimitri de scorer. COULIBALY Abou et ses assistants voient plutôt une charge sur le portier et refusent le but. L’ASEC Mimosas rejoint donc la pause avec un but à l’actif de l’AS Tanda.

Le grand réalisme de l’AS Tanda en seconde période

Les Jaune et Noir commencent tambour battant la seconde période de jeu, dans l’objectif de revenir au score. La pression mimosas est constante sur la défense adversaire. Et ils sont enfin récompensés à la 57e mn. La frappe de BILE Georges est mal renvoyée par la défense. Cela profite bien à OBAMA Dimitri qui se présente face au dernier rempart dans la surface de réparation. Dans sa tentative de feinte,  il est accroché par AMON Gérard. Cette fois l’arbitre accorde le penalty à l’ASEC Mimosas. Le capitain SEKYERE Mark prend ses responsabilités et vient transformer le penalty pour rétablir la parité au score (1 – 1 ; 57e mn).  L’ASEC Mimosas a maintenant une grande ascendance sur le jeu et ne lâche pas sa pression. Mais à force d’attaquer les Mimos se découvrent et ils le paient cher, à la 61e mn, sur la première véritable offensive de l’AS Tanda en cette seconde période. La transversale de KOFFI Marcelin est reprise, à mi-volée par BOUA Koffi qui trouve le petit filet intérieur droit du but gardé par SANGARE Badra Ali (1 – 2 ; 61e mn). L’AS Tanda reprend l’avantage, pendant une forte période de domination mimosas. Ce but vient presque couper le pied aux joueurs mimos. Malgré des changements effectués par l’entraînement Alain GOUAMENE pour donner plus d’impulsion à son équipe, l’ASEC Mimosas ne pourra revenir au score et s’incline donc devant l’AS Tanda qui occupe désormais, seule, le fauteuil de Leader, avec trois longueurs d’avance sur l’ASE C Mimosas. A 4 journées de la fin cette Ligue 1, l’ASEC Mimosas doit absolument renouer avec la victoire, lors de sa prochaine rencontre, de la 23e journée, contre l’AS Denguélé, si elle ne veut pas laisser l’AS Tanda prendre le large et abandonner la bataille pour le titre.

H.KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

onze − dix =