Un jour sans

Le Club Sportif de Sfax a surpris  (2-0) l’ASEC Mimosas sur son sol, samedi, au stade municipal de Taieb MHIRI dans  le cadre de la manche aller des seconds 8es de finale de la Coupe de la Confédération.

Avec quel état d’esprit les clubistes sfaxiens aborderaient ce match contre l’ASEC Mimosas ? La question était sur toutes les lèvres dans la capitale du sud de la Tunisie. Le Club Sportif Sfaxien se portait si mal après une série de sept rencontres pour cinq  nuls, une défaite et une victoire en championnat, que personne ne le sentait capable d’une réaction face à l’ASEC Mimosas, une équipe bien respectée en Tunisie comme partout ailleurs. « Ce qui nous a manqué ces derniers temps, c’est la motivation.  Souhaitons que toute l’équipe retrouve cette motivation et que le public soit derrière nous pour nous pousser à la victoire. Nous voulons gagner avec une bonne marge de sécurité en vue du match retour à Abidjan ». Propos d’avant match d’Anis BOUJELBEN (Coach adjoint du Club Sportif Sfaxien). Il aurait fallu peut-être ajouter à cette déclaration : « avec le coup de pouce de l’arbitre, nous allons nous en sortir…» Les propos d’Anis auraient eu valeur de prophétie.  Le CSS a eu la motivation et le public était là pour le soutien. La troisième pièce du puzzle, restait inconnue. Au bout de quelques minutes, après le coup d’envoi, elle se révèle : l’arbitrage. L’obstination du sud africain Victor MIGUEL à casser le jeu de l’ASEC Mimosas par des coups francs intempestifs pour  donner des ailes à l’adversaire. Le pied au plancher, le Club Sportif Sfaxien fait le siège du camp de l’ASEC Mimosas et obtient un penalty sur une faute de main de TOURE Karim, dans la surface de réparation que stoppe Sangaré Badra Ali. Les Mimos peinent, ils n’arrivent pas à imposer leur patte sur le match et vont concéder un coup franc à la 39ème. Cette fois, le capitaine Ali MAALOUL prend le meilleur sur SANGARE Badra, après son penalty manqué. Mi-temps 1-0.

En seconde mi-temps Cheick MOUKORO et TRAORE Moussa remplacent GUINDO Saliou et BILE Georges Eric sans grand effet car l’équipe ne retrouve toujours pas sa cadence habituelle, le CSS qui voit là, une occasion de s’imposer véritablement profite d’une perte de balle pour inscrire le second but par TAHA Yassine Khnenissi (77ème mn).  Est-ce la marge de sécurité que recherchait l’entraîneur adjoint du Club Sportif Sfaxien, Anis BOUJELBEN avant la manche retour dans deux semaines à Abidjan ? Pas si sûr, car Alain GOUAMENE qui a parlé de 50/50 avant ce match aller annonce la couleur pour le retour.  « J’ai vu une belle équipe athlétique du Sfax qui n’avait pas besoin d’un arbitrage inutile… Après, il  y a un match retour, on est obligé de le jouer crânement.  Nos adversaires vont souffrir »

De notre envoyé spécial à Sfax

Clément Diakité

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois − trois =