L’ASEC creuse l’écart

 

En s’imposant à Bouaké FC (3 – 1), cet après-midi, au Stade Robert Champroux, lors du match en retard de la 17e journée de la Ligue 1, l’ASEC Mimosas a conforté sa place de leader du championnat  et repoussé le SC Gagnoa, son dauphin, à 5 points.

Tout ne fut pas facile pour les Mimos qui sont cueillis à froid par Bouaké FC, dès la 1ère minute de jeu, sur un coup franc excentré sur le côté gauche de la défense mimosas. La frappe du latéral gauche de Bouaké FC BROU Sosthène passe entre  la forêt de jambes mimosas pour aller tromper le gardien de but SANGARE Badra Ali (0 – 1). La réaction mimosas est instantanée. A peine le temps de savourer son but que Bouaké FC fait face à la furia mimosas. A la 6e mn, BA LOUA D’Avila déborde sur le côté gauche de l’attaque et envoie un beau centre, au deuxième poteau qui est magnifique repris par le latéral droit mimosas  GOUA Mahan Marc qui rétablit la parité au score (1 – 1). Le match est parti à cent à l’heure et on assiste déjà à un beau spectacle, avec une équipe de Bouaké FC très joueuse. C’est tant mieux pour l’ASEC Mimosas qui décidé de passer la vitesse supérieure. Les Mimosas sont omniprésents dans le camp des Bouakéens. Ces derniers tentent de profiter des ouvertures mimosas pour procéder à des contre-attaques. Les Jaune et Noir restent sur leur garde et multiplient les occasions dans le camp bouakéen.  Sur une belle phase de jeu, Ismaël SY SAVANE, la surprise du 11 de départ du coach Alain GOUAMENE, sert extraordinairement BA LOUA D’Avila, dans le dos de la défense de Bouaké FC. Le milieu de terrain mimosas se retrouve seul, face au gardien de but de Bouaké FC et place un bon plat du pied pour doubler la marque pour l’ASEC Mimosas (2 – 1 ; 29e mn). Les Mimos prennent ainsi l’avantage au score et continuent d’imposer leur domination. A la 38e mn, sur une nouvelle action, le même  BA LOUA D’Avila se joue de deux adversaires sur le côté gauche avant de mettre la balle en retrait dans la surface de réparation de Bouaké FC. Malheureusement ZAKRI Krahiré est trop court pour accompagner le ballon dans les filets. L’ASEC  Mimosas ne parvient pas à un inscrire un troisième, mais gère bien la fin de la première partie. La pause intervient sur ce court avantage mimosas.

L’ASEC Mimosas reprend la partie avec deux changements dans ses rangs. Le défenseur KANGOUTE Adama et le milieu de terrain DIARRA Babou ont respectivement cédé leur place à KONE Nabi et à TRAORE Moussa. Le début de second période est moins intense qu’en première mi-temps. Les Mimos ne se mettent pas de pression et s’essayent sur des coups francs. Les tentatives successives de Brefo Mensah et de TRAORE Moussa sont enrayés pas le gardien de but de Bouaké FC. Le mercure monte peu à peu dans le camp mimosas et les offensives abondent de plus belle. Le match est à sens unique. SOUMAHORO Bangaly, le défenseur central  voit donc l’occasion de  monter aux avants  postes pour créer le surnombre. Après un « une deux » avec  BA LOUA D’Avila, sa reprise monte juste au-dessus de la barre transversale des poteaux de Bouaké FC (66e mn). ZAKRI Krahiré lui emboîte le pas dans la minute suivante, mais il se montre trop altruiste et ne saisit pas l’occasion d’inscrire le troisième but mimosas. Les poulains d’Alain GOUAMENE sont archi dominateurs et se présentent constamment  dans la surface de réparation adverse. A la 82e mn, MOUKORO Cheick fait son entrée, à la place du très satisfaisant Ismaël SY SAVANE et ne tarde pas à afficher sa marque dans le match. Il hérite d’un ballon, à l’entrée de la surface de réparation. Après deux contrôles, il envoie une belle frappe qui va se loger dans les filets du pauvre gardien de but, KONE Adama, qui s’incline pour la troisième fois (3 – 1 ; 88e mn). L’ASEC Mimosas gère bien la fin de match, avec une confiscation totale du ballon. Elle est néanmoins obligée de la terminer à 10 contre 11 après l’expulsion de TRAORE Moussa (88e mn). Les poulains d’Alain GOUAMENE l’emportent brillamment et prennent une option sérieuse dans la bataille pour le titre, avec  cinq longueurs d’avance sur le poursuivant direct, le SC Gagnoa. Une position idéale avant d’accueillir le CO Korhogo, le lundi 11 mai prochain, au Stade Robert Champroux, lors de la 18e journée de la Ligue 1.

Harouna KONE

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × trois =