Les Mimos brisent le rêve libyen

Tenus en échec à l’aller (1-1), en 16es de finale de la Coupe de la Confédération par les Libyens d’Al-Ittihad, les Mimos ont su faire preuve de caractère pour renverser la vapeur et se qualifier au retour, au stade Olympique d’El Menzah (1-2).

Face à une formation libyenne qu’il ne fallait surtout pas prendre à la légère, qui a de gros moyens, et qui compense son déficit de championnat par des matches amicaux par-ci par-là, en Turquie,  il fallait rester concentré et discipliné. Et le discours du coach Alain GOUAMENE, depuis le mercredi où les Mimos ont posé les pieds à Tunis, n’a pas varié à cet effet. Les trois séances d’entraînement effectuées en terre tunisienne ont permis de comprendre l’adhésion et le degré d’application des 17 joueurs jaune et noir. Sur le terrain, la volonté et l’agressivité y étaient. Puisque, quand le N°17 libyen Mohamed ABRAHIM  a ouvert les hostilités à la 5ème mn, l’ASEC  n’a pas perdu pas le nord. L’équipe est restée bien en place, bien organisée et a joué constamment dans le camp de son adversaire. L’arbitre qui avait tendance à fermer les yeux sur les fautes perpétrées sur les attaquants mimosa suite à leurs nombreuses incursions,  a été obligé de siffler celle de la 17ème mn commise sur ZAKRI Krahiré Yannick.  À la baguette, BREFO Mensah, le milieu de terrain ghanéen de l’ASEC Mimosas, expédie sa balle dans la lucarne droite de KHALED Elmabruck, qui  n’a pu rien faire sur cette balle  intelligemment exploitée. Cette égalisation fait douter les Libyens. Grâce à des sauvetages in-extremis des défenseurs centraux ou du gardien de but, les deux équipes regagnent les vestiaires dos à dos (1-1). Tout reste à faire en seconde mi-temps.

Une seconde mi-temps abordée pied au plancher par Mark SEKYERE et ses coéquipiers, mais ils ne sont pas récompensés de leur grande débauche d’énergie et de leur application dans le jeu. Le ballon refuse la direction du but. La partie devient indécise. Le ballon circule d’un camp à l’autre et le danger toujours permanant. Bien malin celui qui peut prédire,  à ce moment-là, le nom du vainqueur. Peut-être Youssouf SIRAHIN, l’arbitre tunisien. Il siffle un penalty généreux en faveur d’Al-Ittihad à la 73ème mn. El MUTASEM Ywest se charge d’exécuter la sentence. SANGARE Badra Ali reste sur ses appuis et détourne le ballon du pied. Le coup de pouce de l’arbitre ne servira à rien.  Le chrono défile. L’ASEC Mimosas démontre qu’elle a du caractère et met le feu dans le camp adverse sur les côtés où MOUKOURO Cheick et ZAKRY Krahiré sont insaisissables. Comme si cela ne suffit pas, GOUA Marc apporte son soutien par ses montées.  A la 88ème mn, il avale du terrain et sert Cheick MOUKORO. Ce dernier décale ZAKRI Krahiré. Cette fois, l’attaquant Mimos trouve la faille. A la réception du ballon, il trompe sans difficulté KHALED Elmabruck après un incroyable sans froid qui lui permet de déséquilibrer toute la défense adverse. L’ASEC Mimosas tient sa qualification mais doit tenir encore  8 bonnes minutes. C’est le temps additionnel. Avec un bon état d’esprit et une bonne énergie, le collectif jaune et noir répond présent et préserve son avantage. L’ASEC Mimosas s’impose (1-2) et décroche son billet pour les premiers 8èmes de finales de la Coupe de la Confédération 2015. A cette étape, l'ASEC Mimosas en découdra avec les Maliens de l'AS Onze Créateurs. Le match aller se disputera au Mali, le vendredi 17 avril prochain et le match retour, deux semaines plus tard, à Abidjan.

De notre envoyé spécial à Tunis

Clément Diakité

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

six + cinq =