Comment gère-t-on la trêve ?

La trêve n’a pas détourné l’ASEC Mimosas de ses objectifs de la saison 2015. En dépit de sa durée (environ 4 semaines), les Jaune et Noir n’ont pratiquement pas observé  de pause. Le travail se poursuit à Sol Béni. Les séances d’entraînement et les matches amicaux se succèdent  pour que l’équipe garde le rythme et sa concentration. En l’absence de l’entraîneur principal, Alain GOUAMENE qui a pris des jours de congés, les adjoints KASSY Kouadio Lucien et Bakary KONE assurent le bon déroulement des activités.  Comment les joueurs vivent cette période de non championnat ? Réactions.

SEKYERE Mark

(Milieu de terrain et capitaine)

« La motivation est totale »

 

« Nos objectifs nous obligent à travailler dur. Nous profitons de cette trêve pour mieux préparer la suite de notre saison. Nous restons tels que nous sommes malgré l’absence du coach principal qui, j’en suis certain, a laissé des consignes à ses adjoints. Mes camarades et moi ne faisons aucune différence  dans cette situation. La motivation est totale parce que chacun de nous a vraiment envie de boucler cette saison par un titre majeur ».

 

GOUA Mahan Marc

(Latéral droit)

« Nous sommes concentrés sur notre sujet »

 

« Nous sommes en pleine trêve mais, nous nous entraînons comme si le championnat était encore en cours. Le staff technique a élaboré un programme d’entraînement que nous respectons et suivons à la lettre. Nous sommes concentrés sur notre sujet, vu que nous avons passé des années sans remporter le titre de champion de Côte d’Ivoire. La motivation y est, parce que, tous, nous pensons que cette année sera la bonne ».

 

DIOMANDE Namory

(Gardien de but)

« Nous n’avons pas le droit de relâcher »

 

« Nous essayons de rester sur la même lancée qu’au début de la saison. Parce que cette trêve pourrait nous jouer des tours, si nous ne parvenons pas à maîtriser notre environnement. Nous n’avons pas le droit de relâcher. Je pense que nos encadreurs l’ont bien compris. Les entraînements  se poursuivent comme si de rien n’était. La programmation des séances d’entraînement est bien suivie par les coaches « Lulu » et Bakary KONE. Tout se passe bien et nous travaillons dans une très bonne ambiance. Nous sommes focalisés sur nos objectifs de la saison qui nous imposent un investissement total »

 

KONE Nabi Ibrahim

(Défenseur central)

« Nous suivons les instructions du staff technique»

 

« Avant de partir en  vacances, le coach Alain GOUAMENE nous a donné des instructions par rapport à cette trêve. Avec ses adjoints, le travail se poursuit et se fait bien. Je sens une bonne ambiance dans le groupe et nous gardons en vue nos objectifs de la saison. Nous avons disputé un bon match amical, le samedi dernier et l’équipe a montré de bonnes dispositions  ».

 

TRAORE Moussa

(Milieu de terrain)

« Nous travaillons pour atteindre nos objectifs »

 

« L’ambiance au sein du groupe est toujours bonne. Nous essayons d’être toujours à fond pour garder la même dynamique qu’au départ. Nous sommes en tête du championnat parce qu’il y a une bonne cohésion depuis l’encadrement technique jusqu’aux joueurs. Nous sommes des professionnels et nous travaillons pour garder cette parfaite harmonie qui nous permettra d’atteindre nos objectifs ».

 

GUINDO Saliou

(Attaquant)

« Nous restons concentrés »

 

 « Après le dernier match avant la trêve, nous avons tout juste eu droit à trois jours de repos qui nous ont permis de recharger les accus. Depuis lors, nous avons repris le travail. Malgré l’absence du coach principal, tout se passe normalement pendant les séances d’entraînement. Je ressens la même détermination  chez chacun. Nous avons la tête sur les épaules et savons que seul, le travail nous mènera à atteindre nos objectifs de la saison. Nous restons concentrés.

 

DAGNOGO Drissa

(Attaquant)

« Nous travaillons d’arrache-pied »

 

« Il est normal que nous continuons à travailler d’arrache-pied, malgré la trêve. Nous occupons la première place après 7 journées. Les attentes et la pression deviennent de plus en plus grandes. Nous aurons fort à faire, dès la reprise parce que nous serons l’équipe à abattre. Nous restons donc sur le qui-vive et le travail continue inlassablement à Sol Béni».

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − treize =