« Nous ne devons pas dormir sur nos acquis »

La Ligue 1 observe une trêve depuis la fin des matches de la 7e journée. Au bout de ce parcours, l’ASEC Mimosas s’est hissée à la tête du classement à deux longueurs de l’AS Tanda, son poursuivant direct. Alain GOUAMENE, l’entraîneur principal de l’équipe Jaune et Noir commente ce bref parcours. Interview.

Après sept journées de Ligue 1, l’ASEC Mimosas est seule, en tête du classement. Ce rang vous semble-t-il logique ?

La logique n’a pas trop sa place dans le football. Nous sommes simplement heureux d’être à cette place parce qu’il vaut mieux être premier qu’être dernier ou à la traine. Il faut reconnaître que notre position n’est pas usurpée. Nous avons produit du jeu et montré nos ambitions dans cette compétition. Cette place nous permettra d’être plus sereins et plus appliqué dans le travail afin de mieux préparer la suite de la saison.

 L’ASEC Mimosas a enregistré cinq victoires, une défaite et un match nul. Elle a inscrit 8 buts contre 4 encaissés. Quelle est votre  réaction face à ces statistiques?

C’est dommage que nous n’ayons pas réussi a marqué beaucoup plus de buts. Nous pourrions avoir à notre compteur plus de 15 buts, si nous n’avions pas eu toutes ces malchances et ratés. Nous avons présenté une défense solide avec seulement quatre buts encaissés dont un, suite à un penalty et un autre, sur un auto-goal. Si nous  réussissons à être plus efficaces, nous ferons une bonne saison.

 Vous êtes à la tête de cette équipe depuis le 9 septembre, date de votre premier contact sur le terrain avec les joueurs. Votre philosophie de jeu est-elle assimilée par les joueurs ?

On ne peut pas assimiler une philosophie de jeu en trois ou quatre mois, alors qu’il y a eu entre temps, un long moment de flottement par rapport au début du championnat. Mais les choses commencent à prendre forme. Nous ne devons surtout pas dormir sur nos acquis. Il faut continuer à travailler comme  nous le faisons si bien, actuellement.

 Quel est le secteur de jeu qui vous a le plus donné satisfaction jusque-là?

Nous sommes en tête du classement parce que nous avons une équipe où les joueurs sont complémentaires. A l’ASEC Mimosas, tout le monde peut marquer des buts. La preuve est que, nos 8 buts ont été inscrits par différents joueurs évoluant dans différents postes. Cela est aussi très intéressant pour nous. J’aimerais bien avoir un bon buteur, mais mon secteur offensif me donne satisfaction par son jeu  d’ensemble qui permet à tous de bien jouer.

 Comment mettrez-vous à profit cette longue trêve d’un mois pour maintenir la dynamique victorieuse entamée avant cette pose ?

C’est la chose la plus difficile à faire. Nous avons donné un temps de repos aux joueurs pour décompresser. Ils ont repris les entraînements dans la matinée du mercredi dernier. Nous organiserons deux matches amicaux pendant les deux semaines à venir pour garder le rythme.

 Vous profitez de la trêve pour prendre des vacances. Comment se poursuivra le travail en votre absence ?

Je devais partir en France depuis le lundi dernier, mais j’ai retardé mon départ pour pouvoir observer le retour des joueurs, après le petit repos que nous leur avons accordés. Nous avons un staff technique bien organisé. Le programme d’entraînement se poursuivra avec mes adjoints Lucien KASSY KOUADIO et Bakary KONÉ. Notre prochain match est prévu pour le 14 février. Nous avons donc du temps devant nous.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf − seize =