« On est prêt pour le championnat »

Après 8 semaines de préparation et de matches amicaux d’évaluation, Alain GOUAMENE, l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas, nous livre ses impressions sur son groupe. Il estime que celui-ci est prêt pour la Ligue 1. Voici les raisons.

  Alain GOUAMENE, cela fait maintenant 8 semaines que les entraînements ont repris à Sol Béni. Pensez-vous avoir travaillé tous les aspects de votre préparation ?

 On ne peut jamais dire qu’on a fini de travailler tous les aspects d’une préparation. On essaie de travailler les aspects physique, technique et tactique et d’y apporter progressivement des améliorations. La préparation n’est jamais finie. Elle se poursuit durant toute la saison. Par contre, je peux vous dire qu’on a travaillé durement pendant 8 semaines et qu’on est prêt pour le championnat. Les joueurs sont prêts, physiquement. Mais, c’est tactiquement, qu’on continue  de travailler. Parce que cet aspect reste le plus gros problème des équipes, en Côte d’Ivoire.

Vous avez disputé plusieurs matchs amicaux pour évaluer le travail effectué. Quelles sont vos impressions après ces différents matchs ?

La première chose, c’est que mes joueurs sont bons physiquement et  techniquement. Le bémol, c’est sur le plan tactique comme je l’ai indiqué tantôt. Ils ont des oublis à ce niveau. Ils jouent bien tactiquement un moment et puis après, ils s’oublient. Mais les matchs amicaux leur ont permis d’entrer avant l’heure dans l’esprit du championnat. J’ai vu leur engagement physique et mon souhait est qu’ils maintiennent ce cap durant toute la saison. Par moments, on joue bien et par moments aussi, on joue moins bien. Dans l’ensemble, ces matchs nous ont beaucoup apportés.  

Que pouvez-vous nous dire du retour de GOUA Marc et de KOFFI Gautier ? Sont-ils prêts physiquement, mentalement et techniquement à rejouer dès le début de la Ligue 1 ?

Non, ils ne sont pas prêts à rejouer tout de suite parce qu’ils reviennent de graves et longues blessures. Mais ils travaillent durement pour retrouver la plénitude de leur forme. Aujourd’hui, quand on voit jouer KOFFI Gautier, on est content. Par contre, on a encore des appréhensions concernant GOUA Marc. Il faut leur donner du temps. D’ici à deux mois, j’espère qu’ils rejoindront le groupe pour disputer des matches. Pour le moment, ils reviennent doucement, mais sûrement et c’est cela le plus important.

 La reprise de la Ligue 1 traîne. Quel effet cette situation peut-elle avoir sur votre préparation et sur le moral de votre équipe ?

Cette situation a fait notre affaire, puisqu’elle nous a permis d’aller au-delà des 6 semaines de préparation dont on avait besoin. L’ASEC Mimosas était en retard dans sa préparation compte tenu des compétitions auxquelles l’équipe devait prendre part. Comme celles-ci ont été reportées, cela nous a permis d’avoir plus de huit semaines de travail.

 Votre effectif est-il définitivement arrêté, à présent ?

Je pense que oui. En attendant le prochain Mercato, nous avons arrêté une liste de 28 joueurs

 Etes-vous satisfait de cet effectif ?

Difficile de l’affirmer sans avoir commencé le championnat. Parce que c’est pendant les compétitions qu’on voit les forces et les faiblesses d’une équipe. Mais vu tout ce qu’on a fait comme préparation et matches amicaux, ce groupe a repondu à nos ententes. J’espère que la mayonnaise va prendre. A nous de continuer de travailler.

 Les nouveaux joueurs se sont-ils bien intégrés ?

Le maillot de l’ASEC Mimosas est lourd à porter. Un joueur peut être bon dans son club. Mais quand il arrive ici, à l’ASEC Mimosas, il peut devenir moins bon qu’il ne l’était. J’essaie de leur dire qu’ils ne jouent pas pour l’ASEC Mimosas. Qu’ils se mettent dans la tête qu’ils jouent d’abord pour eux-mêmes. Ce sont les retombées de leur bon ou de leur mauvais comportement qui seront pour l’ASEC Mimosas. Quand c’est mauvais, c’est pour l’ASEC; quand c’est bon, c’est aussi pour l’ASEC. Mais leur avenir est étroitement lié aux performances de l’ASEC Mimosas. Parce que quand les résultats de l’équipe sont bons, ce sont eux les joueurs qui en tirent de grandes retombées. Ils sont aussi vernis que le club. C’est à eux de prendre du plaisir en donnant le meilleur d’eux-mêmes. Qu’ils ne se mettent donc pas de pression inutile.   

 Parlez-nous un peu des attaquants qui ont été retenus. Combien sont-ils et quelles sont leurs qualités ?

Nous avons trois jeunes attaquants. GUINDO Saliou qui nous vient de la Jeanne d’Arc de Bamako ; KONE Djakaridja qui arrive du CO Korhogo et DAGNOGO Drissa qui vient de la Ligue 2. Les trois ont chacun des qualités différentes, mais complémentaires les unes des autres. GUINDO est un attaquant complet. Il est jeune. Il n’a que 19 ans. Il a besoin de temps de jeu pour être décisif devant les buts. KONE Djakaridja, est un 9 et demi. C’est un peu difficile pour lui parce qu’il n’est plus à Korhogo et qu’il doit porter le maillot de l’ASEC Mimosas. Mais c’est un bon joueur qui a du talent et qui en veut. Et DAGNOGO, lui, casse tout sur son passage. Il sait faire beaucoup de choses et surtout marquer de buts. Tout cela est bon pour le spectacle et surtout bon pour l’ASEC Mimosas.

 Ne pensez-vous pas que leur manque d’expérience pourrait être un handicap pour eux et pour l’équipe ?

C’est possible ! Mais cela peut être aussi un atout pour eux et pour le groupe. Ils n’ont pas encore joué. Il est donc difficile de les juger. S’ils se comportent bien, on ne se sera pas trompé sur leur compte et ce sera tant mieux pour eux-mêmes et pour l’équipe. C’est l’incertitude qui fait la beauté du sport. On va continuer à les faire travailler et à les aider à progresser en leur donnant du temps de jeu parce que l’expérience ne s’acquiert qu’avec le temps.

Quel est votre mot de fin ?

Je suis impatient de commencer le championnat. Parce que ça va nous permettre de nous juger et de savoir ce qu’on est capable de faire. J’espère qu’on gagnera les matchs en produisant du jeu. Ce qui pourrait inciter les supporters à revenir dans les stades pour accompagner l’ASEC Mimosas, cette saison.

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize + onze =