« Je veux donner aux plus jeunes le plaisir de jouer au football »

Traoré Siaka dit ‘‘Gigi” fait son retour à l’Académie MimoSifcom en tant que formateur après deux saisons passées à la tête de l’équipe première de l’ASEC Mimosas (2012-2013 ; 2013-2014). Dans cet entretien, Gigi dit prendre du plaisir aux côtés des jeunes tout en gardant en vue  ses nouveaux objectifs.

Bonjour coach, vous avez entraîné l’équipe 1ère de l’ASEC Mimosas pendant deux saisons. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Mon passage à la tête de l’équipe professionnelle de l’ASEC Mimosas a été une belle expérience pour moi. Après mon passage à RIO Sport d’Anyama en 2002, puis au SABE Sport de Bouna, j’ai acquis pas mal d’expérience. Ce qui me permet de faire mon petit bonhomme de chemin. Mais à la différence de ces clubs, l’ASEC Mimosas est d’une autre dimension et les objectifs ne sont pas les mêmes. Le club a connu des hauts et des bas. J’ai appris beaucoup de choses durant les deux saisons en tant qu’entraîneur principal de l’équipe professionnelle. Ce sont des expériences qu’on ne peut jamais oublier.

 Vous êtes revenu à l’Académie MimoSifcom. Quel est votre nouveau rôle ?   

Je suis à l’ASEC Mimosas depuis longtemps. Jai d’abord travaillé à l’Académie aux côtés de Pascal THEAULT. Puis par la suite, en équipe professionnelle. Mon retour à l’Académie est pour moi une occasion de donner aux plus jeunes le plaisir de jouer au football. Le club forme de jeunes footballeurs et mon rôle aux côtés de julien CHEVALIER est d’apporter justement mon expérience aux jeunes, en les encadrant et en  les orientant.

 Votre expérience d’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas, vous sert-elle dans votre travail de formation à l’Académie MimoSifcom ?

Bien sûr ! Chaque  expérience que nous vivons aujourd’hui, nous prépare à une autre demain si nous savons en tirer des leçons. C’est  mon cas ici. Après mes différents parcours, j’ai remarqué que les enfants écoutent mieux et comprennent plus vite certaines choses que les adultes. Je prends du plaisir à travailler avec ces enfants en étant patient avec eux. Dans la formation, on a le temps de faire partager ses idées aux jeunes. J’aime énormément la formation.

 Est-ce un nouveau défi pour vous le fait de revenir  à l’Académie MimoSifcom ?

C’est clair ! A l’ASEC Mimosas, il y a un défi à relever à tous les niveaux. A l’Académie MimoSifcom aussi nous avons le nôtre. Julien CHEVALIER a un programme de formation que nous suivons. Je ne suis pas venu réformer les choses. C’est une continuité. Notre défi est de faire passer, dans deux ou trois ans, le maximum de jeunes en équipe professionnelle. Tout le staff, avec Julien CHEVALIER en tête, travaille dans ce sens afin de réussir notre mission.

 Avez-vous les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif ?

Les dirigeants  font de leur mieux pour que nous travaillions toujours dans les meilleures conditions. C’est à nous d’aller chercher les perles rares dont nous avons besoin. Et cela a déjà commencé avec les séances de détection de jeunes talents à travers les communes d’Abidjan. Restons confiants en espérant  avoir dans un futur proche de nouveaux joueurs talentueux pour le plaisir des amoureux du football.

C KN

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 3 =