L’ASEC ne jouera pas les demi-finales

Comme au match aller, lors de la 1ère journée, l’ASEC Mimosas et l’AS Real n’ont pu se départager, lors de la 5e journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération, jouée ce dimanche après-midi, au Stade Félix HOUPHOUËT-BOIGNY. Les Mimos font ainsi une mauvaise affaire puisque ce résultat les exclut d’emblée pour les demi-finales de la compétition.

Ce dernier match de la saison, de l’ASEC Mimosas, au Stade FHB a tenu toutes ses promesses. Les scorpions de l’AS Real  et Mimosas ont mis beaucoup d’intensité, de technicité et d’envie dans cette rencontre.

Le temps d’observation ne dure que 8 mn. Le jeune BA LOUA D’Avila, sur le côté droit de l’attaque, élimine un défenseur malien avant de mettre un retrait au premier poteau qui ne trouve malheureusement pas, un preneur en jaune et noir. La réaction  malienne intervient  sur une frappe timide d’Aboubacar DOUMBIA qui est bien captée par SANGARE Badra Ali. Ce début de match est plaisant avec de beaux gestes techniques. Ce sont les Maliens qui se créent les actions les plus chaudes en ce début de match. D’abord à la 17e mn. La frappe enroulée des 20 mètres de N’Tji SAMAKE qui prenait la direction de la lucarne est repoussée d’une superbe parade de SANGARE Badra Ali. Les Scorpions de Bamako reviennent à la charge deux minutes plus tard. Sur une phase de jeu bien menée, N’Tji Samaké sert idéalement  COULIBALY Souleymane dans la surface de réparation. Au moment de la frappe, il est intercepté par le retour salvateur de KANGOUTE Adama. Encore à la 20e mn, le milieu de terrain malien, IBOURAHIMA SIDIBE se joue de la défense mimosas et met une frappe qui trouve heureusement la vigilance du gardien de but SANGARE Badra. Les Maliens insistent et obtiennent encore une autre occasion à la 24e mn par l’attaquant N’tji Samaké dont le plat du pied rase le poteau droit du but gardé par SANGARE Badra Ali. L’ASEC Mimosas refuse de subir la domination malienne, les Mimos reprennent le ballon dans les pieds maliens et se créent, à leur tour, de réelles occasions de buts. La plus concrète intervient à la 37e mn. Sur le côté droit BA Loua D’Avila envoie un centre  repris de la tête par  Soumahoro Bangaly. Malheureusement le ballon   va heurter le poteau droit du gardien de but malien Almamy SOGOBA. On atteint la mi-temps sur le score vierge.

L’ASEC Mimosas revient des vestiaires avec un peu plus de mordant. Elle exerce un pressing haut et gêne les relances de l’AS Real. Ses offensives se multiplient mais le dernier geste laisse encore à désirer. Après  l’heure de jeu, l’entraîneur de l’ASEC Mimosas TRAORE Siaka décide d’oxygéner son équipe avec les entrées successives  de TRA BI Djé Charles, en lieu et place de TRAORE Moussa,  de FOFANA Ibrahima en remplacement de KOFFI Foba et de BREFO Mensah pour BA LOUA D’Avila. Le choix de l’entraîneur est presque payant lorsqu’à la 83e mn TRA BI Djé Charles profite  d’un ballon dans la surface réparation et met une frappe sur laquelle le gardien de but de l’AS Real est heureux de s’aider du postérieur pour arrêter la course dans les filets. Malgré des tentatives en fin de partie, le score reste inchangé et les équipes se séparent sur ce score nul de 0 but partout. Un score qui ne fait pas l’affaire des Jaune et Noir qui sont d’ores et déjà éliminés pour les demi-finales. L’ASEC disputera la dernière journée  en déplacement à Dolisie, face à l’AC Léopards, dans deux semaines.

H.KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

18 − 3 =