Avant le match contre Coton Sport, Gigi y croit

L’entraîneur de l’ASEC Mimosas, TRAORE Siaka dit Gigi est confiant avant le prochain match de son équipe contre Coton Sport de Garoua comptant pour la quatrième journée des matches de poules de la Coupe de la Confédération. Le beau parcours de son équipe en Coupe nationale en est la principale raison. Malgré une équipe différente d’un match à l’autre à cause des suspensions et des blessures, l’ASEC Mimosas a su se montrer très solide en défense. N’encaissant aucun but durant ses trois dernières sorties contre l’AS Tanda (0-1 ; 8es de finale), l’USC Bassam (0-0 ; 2-4 tab ; Quarts de finale) et le SC Gagnoa (0-1 ; Demi-finales), elle a aussi montré sa capacité à gérer son acquis chaque fois qu’elle a ouvert la marque

. Cette dernière victoire a d’ailleurs permis à l’ASEC Mimosas d’accéder à la finale pour défendre son trophée. « C’est une victoire très intéressante sur le plan mental avant notre déplacement à Garoua », a reconnu l’entraîneur mimosas.

Un déplacement difficile

L’entraîneur de l’ASEC Mimosas ne cache pas que le match de Garoua sera difficile. Les équipes camerounaises ont la réputation d’être imbattables chez elles. Surtout Coton Sport qui est l’une des meilleures formations africaines de ces dix dernières années. Et puis au regard de ses deux premières confrontations contre des équipes du Cameroun, l’ASEC Mimosas n’a jamais gagné au pays de Paul BIYA. En 1971, elle avait perdu (4-1) dans des conditions scandaleuses, face au Canon FC, en demi-finale retour de la Coupe d’Afrique des clubs champions, dans un camp militaire de Yaoundé. Et en 1981, en 8es de finale, l’ASEC Mimosas était allée arracher un nul blanc méritoire à la même formation du Canon avant de l’éliminer (3-1) au match retour.

Une bonne connaissance de l’adversaire

Mais pour ce samedi, « ce sera un autre match, confie Gigi. Nous sommes prêts mentalement parce que nous savons ce qui nous attends puisque nous connaissons maintenant notre adversaire pour l’avoir déjà affronté, à Abidjan ». Pour l’entraîneur de l’ASEC Mimosas tout reste encore possible. « Nous visons les demi-finales et nous irons nous battre de toutes nos forces, avec la foi que nous pouvons gagner à Garoua pour l’emporter effectivement et augmenter nos chances de qualification ». Quelle foi ! Si ses joueurs sont animés du même sentiment, l’ASEC Mimosas remportera une victoire retentissante au Cameroun, car même si elle est une bonne équipe, Coton Sport n’est pas imbattable.

K. Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

huit − trois =