L’ASEC gagne à l’expérience

Vainqueur (1-0) du Sporting Club de Gagnoa, le samedi dernier, au stade Robert Champroux de Marcory, l’ASEC Mimosas retrouvera le Séwé Sport de San Pedro, en finale de la Coupe nationale, le dimanche 03 août prochain. Comment les Mimos ont-ils écarté les hommes de la Cité du Fromager ?

Comment qualifier la victoire et la qualification de l’ASEC Mimosas pour la finale de la 51e édition de la Coupe nationale, obtenues face au Sporting Club de Gagnoa ?

« L’ASEC Mimosas à l’habitude des matches de Coupe »

Pour l’entraîneur du Sporting Club, HAIDARA Souhalio, c’est la victoire de l’expérience. Selon lui, l’ASEC Mimosas a joué sur son vécu dans la haute compétition et des matches couperets pour l’emporter.  « Non seulement l’équipe de l’ASEC Mimosa s’est montrée réaliste, mais ses joueurs ont su gérer leur acquis d’un but inscrit, en première mi-temps. Ils ont bien défendu en bloc en cherchant à nous piéger par des contre-attaques. L’ASEC Mimosas est une grande équipe qui a l’habitude des matches de Coupe. Et elle l’a démontré contre nous ». L’entraîneur du Sporting Club explique aussi que son équipe qui voulait être africaine, la saison prochaine. Mais qu’elle ne s’est pas vraiment remise de sa défaite à San Pedro, qui lui avait coûté la perte du titre de champion de Côte d’Ivoire. «C’est avec un moral en berne que nous avons abordé les matches de la Coupe nationale», a-t-il expliqué. Pourtant, l’on n’a pas eu cette impression invoquée par le Coach HAIDARA Souhalio au regard de la prestation de son équipe qui s’est bien battue pour tenter de renverser la situation. Les joueurs du SC Gagnoa ont même été dominateurs en seconde période.

L’ASEC l’emporte grâce à son réalisme et à sa rigueur tactique

L’entraîneur de l’ASEC Mimosas, TRAORE Siaka dit Gigi, quant à lui, loue la rigueur et la discipline de ses joueurs. « On voulait gagner, certes, mais la volonté seule ne suffisait pas. Il fallait de la discipline et mes joueurs l’ont été tactiquement. Quand on a ouvert la marque, on les attendait pour les piéger sur des contre-attaques et mes garçons ont été excellents dans ce jeu ». Avec Gigi, l’ASEC Mimosas, une équipe à tradition offensive, sait de plus en plus jouer le résultat. Et cette qualité n’est pas sans rappeler la philosophie d’un certain Patrick LIEWIG dont TRAORE Siaka dit Gigi a été l’adjoint. Pour les Mimosas, cette qualification pour la finale de la Coupe nationale est précieuse, parce qu’avec la qualification également du Séwé Sport, le champion en titre, l’ASEC Mimosas est assurée d’être africaine, en 2015. Et Pour le Président Délégué du club, Francis OUEGNIN, c’est l’un des objectifs du club qui vient d’être atteint. Car pour lui, il fallait absolument disputer la prochaine la Coupe de la Confédération de la CAF.

Eviter la saison blanche

Si cet objectif est atteint, l’ASEC Mimosas est aujourd’hui déterminée à conserver son trophée. « Nous ne voulons pas d’une année blanche. Il nous faut remporter cette 51e édition de la Coupe nationale pour sauver notre saison. Nous attendons que nos joueurs le fasse pour l’honneur et le prestige de la famille jaune et noir », a confié à la presse, le Président Francis OUEGNIN, après la rencontre. Comme on peut le constater, cette qualification méritoire et méritée de l’ASEC Mimosas est arrivée comme un véritable bol d’air pour l’équipe et ses supporters qui l’ont accueillie avec un grand soulagment.

K. Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

7 − trois =