«Sol Béni, une fierté »

L’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en Chine, SEM. DOSSO Adama qu’accompagnait l’ancien Secrétaire Général de la FIF, OUATTARA Hego, était à Sol Béni, le dimanche 29 juin dernier, dans l’après-midi, quelques minutes après la réunion du CNACO, à laquelle le Président  Roger OUEGNIN avait pris part. C’est après cette réunion que le PCA de l’ASEC Mimosas a accueilli ses hôtes, aux environs de 14h. Profitant d’une accalmie de la forte pluie qui s’abattait sur Abidjan, ce jour là, ils ont ensemble, fait le tour du complexe sportif de Sol Béni. La visite guidée par le PCA a permis à l’illustre visiteur de découvrir le temple de l’ASEC Mimosas. Elle à pris fin au restaurant « le Lam’s » où, le Président Roger OUEGNIN et ses hôtes ont été rejoints par Benoit YOU, le Directeur Général de l’ASEC Mimosas pour des entretiens qui ont duré plus d’une heure.

 Excellence, est-ce votre première visite à Sol Béni ?

 Oui, c’est la première fois que je viens ici à Sol Béni. J’entendais parler de ce lieu d’où, depuis le début des années 1990, sont partis tous les succès du football ivoirien que nous avons connus, ces 25 dernières années en équipe nationale et à l’ASEC Mimosas. Je peux vous dire qu’avec Sol Béni, l’ASEC Mimosas n’a rien à envier au TP Mazembé qui dispose de moyens financiers beaucoup plus importants.

 Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à effectuer cette visite qui a été dirigée par le Président Roger OUEGNIN, en personne ?

Les raisons sont toutes simples. On sait tous ici, en Côte d’Ivoire, à quelque niveau où l’on se situe, que la majorité des joueurs de notre équipe nationale senior a été formée à Sol Béni. C’est donc l’occasion pour moi de venir voir ce qui s’y fait pour l’apprécier. Je peux vous dire qu’en tant qu’Ivoirien, je suis fier de voir une telle réalisation dans mon pays. Rares sont les clubs africains qui peuvent se vanter d’avoir un tel outil de travail. Beaucoup de clubs européens de renom n’ont pas un complexe sportif comme Sol Béni.

  …/…

 J’ai été l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire dans un pays africain qui est une référence sur le plan footballistique. Et le centre d’excellence que la CAF a construit dans ce pays n’égale pas Sol Béni en qualité d’installations. Ce centre s’étend seulement sur une plus grande superficie.

 Malheureusement, ces dernières années, malgré les moyens déployés par le Conseil d’Administration de l’ASEC Mimosas, les résultats ne suivent pas…

Ce sont des choses qui se produisent souvent dans la vie des hommes. La France a connu une période favorable de 1982 à 1986 avec la génération des Michel PLATINI, Jean TIGANA, Maxime BOSSIS, Alain GIRESSE et autres. Le Cameroun aussi a dominé le football continental à un moment donné. Aujourd’hui, ça se passe moins bien pour ce pays. La roue du football tourne. Aujourd’hui, l’ASEC Mimosas connaît des difficultés. Mais demain, le club pourra s’appuyer sur ses acquis pour se relancer.

 Propos recueillis par K. Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 + dix =