Ceux qui ont réussi leur intégration

SANGARE Badra Ali, SAKANOKO Moustapha, TOURE Karim, FOFANA Ibrahima sont quatre recrues qui ont réussi leur intégration, cette saison, à l’ASEC Mimosas. Ils sont tous devenus titulaires et ont tous tiré leur épingle du jeu. Comment cela a-t-il été possible dans ce club où bien des ambitions se sont brisées sur des habitudes professionnelles comme la concurrence, la forte pression et le rythme élevé de l’entraînement ?

« Beaucoup d’appelés et peu d’élus ». Cette pensée biblique s’applique bien à l’ASEC Mimosas, en ce qui concerne les recrues de l’équipe professionnelle. Chaque année, à l’intersaison, puis à la mi-saison, le club en recrute en fonction de ses besoins. Mais très peu parviennent à s’intégrer. Certains sont vite  libérés après quelques matches de championnat. D’autres dont les dirigeants sont convaincus des qualités restent en observation jusqu’à la mi-saison. Lorsqu’ils ne parviennent pas à entrer dans le groupe, ils sont libérés. Puis on en recrute au mercato de la mi-saison pour renforcer les compartiments qui en ont besoin. Cette saison, curieusement, le nombre de recrues qui ont réussi leur intégration dans le groupe de TRAORE Siaka dit Gigi est appréciable. Ce sont quatre joueurs, un gardien de but, SANGARE Badra Ali, deux défenseurs, SAKANOKO Moustapha et TOURE Karim et un attaquant, FOFANA Ibrahima. Comment ces garçons ont-ils réussi leur intégration ?

SANGARE Badra Ali, assurance et sécurité

 Arrivé d’Ivoire Académie, à l’intersaison, SANGARE Badra Ali est un gardien de but au physique de l’emploi avec ses 1m80 et ses 87 kg. Ce joueur de 28 ans a atteint l’âge de la maturité pour un gardien de but. Il a de la présence, de bons placements et il est difficile à battre dans les duels avec les attaquants. Il a encaissé 14 buts en tout et disputé 28 rencontres en tant que titulaire dont 21 en Ligue, 1 en Coupe FHB et 6 en Coupe de la Confédération.  Sur le terrain, son influence est réelle sur le jeu de son équipe puisqu’avec lui dans les perches, l’ASEC Mimosas a remporté 15 victoires, obtenu 9 matches nuls et subi 4 défaites toutes compétitions confondues. SANGARE Badra Ali est parvenu à s’imposer grâce au travail et à son talent en s’illustrant comme un gage d’assurance et de sécurité. Ses bonnes prestations à l’ASEC Mimosas lui ont valu d’être présélectionné pour le mondial 2014 qui se déroule actuellement au Brésil.

SAKANOKO Moustapha, l’étonnant inconnu

 Recruté à l’intersaison, ce garçon discret et renfermé de 24 ans est en réalité un joueur intelligent dans le jeu et très respectueux des consignes. Jusqu’à sa blessure à la cheville, il a su remplacer valablement ABLAKOR Yao Yves au poste de latéral droit durant l’indisponibilité de ce dernier pour cause de blessure également.  SAKANOKO Moustapha a disputé 18 matches toutes compétitions confondues avec l’ASEC Mimosas (12 en L1 et 6 en Coupe de la Confédération). Il a été 17 fois titulaire et 1 fois remplaçant. S’il n’avait pas contracté sa blessure, il aurait certainement conservé sa place dans l’équipe puisque sa montée en puissance était réelle et son influence sur le jeu de son équipe indéniable. Tout le temps qu’il s’est trouvé sur le terrain, l’ASEC Mimosas a remporté 9 victoire, concédé 6 matches nuls et perdu 3 rencontres. SAKANOKO Moustapha, ce grand inconnu au départ a étonné par son talent.

 TOURE Karim, le latéral combatif

 Ce défenseur de 25 ans impressionne par sa combativité, sa détermination et sa capacité à ne jamais perdre un duel avec un attaquant. Pourtant il n’est ni impressionnant physiquement ni brillant techniquement. Il compense ses manques par un jeu sobre mais efficace. Gaucher nominal, il a bien profité d’une blessure du titulaire au poste, KONE Assane pour s’affermir au poste de latéral gauche. TOURE Karim peut être considéré comme l’une des satisfactions parmi les recrues.  Il a disputé 13 matches au total  (10 en Ligue 1 et 3 en Coupe de la Confédération). Durant ses 13 titularisations, l’ASEC Mimosas a remporté 5 victoires, obtenu 6 matches nuls et concédé 2 défaites.

 FOFANA Ibrahim, un joueur prometteur

 Court sur patte, vif comme un lièvre, agile comme pas deux, intelligent et technique, ce joueur a impressionné lors du match retour des premiers 8es de finale de la Coupe de la Confédération remporté (6-0) par les Mimosas face aux Sanafirs du CS Constantinois d’Algérie. Ce jour-là, FOFANA Ibrahima avait crevé l’écran. Il avait marqué 2 beaux buts et offert une passe décisive. Et depuis, ce milieu sortant droit est devenu l’un des éléments clés du dispositif de TRAORE Siaka dit Gigi, l’entraîneur de l’ASEC Mimosas. En 23 matches (16 en L1 et 7 en Coupe de la Confédération, il a inscrit 4 buts, devenant ainsi le quatrième meilleur buteur ex-aequo de l’ASEC Mimosas avec DIABATE Inza derrière BOUA Koffi (13 réalisations), KOFFI Foba (11 buts), et ZAGBAYOU Hugues (6 unités). FOFANA Ibrahima est un joueur prometteur.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 + cinq =