Le statu quo à la tête du classement

Les matches en retard de la 15e journée de la Ligue 1, joués ce jeudi, n’auront rien changé dans le duel à distance que se livrent l’ASEC  Mimosas  et le Séwé Sport. Tous deux ont été tenus en échec  sur le même score vierge (0 – 0), respectivement par la SOA, au Stade Municipal de Yamoussoukro et par l’AS Tanda, au Stade Auguste Denise de San Pedro.


Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé que les Mimos ont coincé aux pieds de la Basilique de Yamoussoukro.  Les Jaune et Noir ont été contraints au nul blanc par une équipe très musclée de la SOA aidée par un trio arbitral dirigé par MIESSAN Allou. Le maître du jeu a constamment fermé les yeux sur les fautes de la SOA et même refusé un but et deux penalties indiscutables à l’ASEC Mimosas.
La 1ère partie de jeu a été très équilibrée. Les deux équipes voulant absolument’ l’emporter et empocher les trois points de la victoire.  Dans un schéma de jeu identique de (4 – 4 – 2), elles se livrent une bataille très intense au cœur du jeu et multiplient de nombreuses passes qui n’aboutissent pas. Les occasions franches de but sont rares. Les quelques-unes créées, sont vendangées. Parfaite illustration à la 15e mn avec BOUA Koffi. Sur le côté droit, il hérite d’une balle à l’entrée de la surface de réparation. Après un crochet sur un adversaire, sa balle enroulée est mal ajustée et s’élève au-dessus de la barre transversale de BALBONE Harouna, le gardien de but de la SOA.  La réaction militaire intervient à la 18e mn, consécutivement à une pression de ses attaquants. Le loupé magistral du défenseur KANGOUTE Adama qui s’en suit ne profite pas au Militaires face au sens de l’anticipation de SANGARE Badra Ali, le gardien de but de l’ASEC Mimosas. Les Mimos reviennent à la charge à la 22e mn et Koffi Foba est abattu en pleine surface de réparation mais au grand désarroi des Mimos, l’arbitre n’accorde pas le penalty pourtant évident. On atteint donc la pause sans aucun but.

En seconde période, dès le coup d’envoi, la SOA tente de surprendre son adversaire mais l’attaquant, DAO Lassina, libre de tout marquage manque complètement sa cible. Les Mimos décident dès lors de prendre les choses en main. DAO Youssouf est remplacé par KONAN Clomandè Ghislain. Les Jaune et Noir poussent mais les Militaires résistent de plus belle. A la 65e mn, KANGOH Simon est à l’origine d’une chaude action dans le camp militaire mais ne trouve aucun coéquipier à la conclusion. A la 67e mn, une longue rentrée de touche de SAKANOKO Moustapha, relayée par SOUMAHORO Bengaly, atterrit sur la poitrine de KANGOH Simon. A la suite d’un geste accrobatique, de ce dernier, le ballon fini sa course dans les buts. On croit donc à l’ouverture du score,  que non, l’arbitr refuse le but au prétexte d’une faute de Mvondo Michel dans le cafouillage. La SOA est acculée mais sort la tête avec une action de MAGBI Gbagbo Laurent qui manque l’immanquable à la 71e mn. Le jeu se rééquilibre. Et, malgré l’entrée de DIABATE Inza, en lieu et place de KANGOH Simon pour donner de la fraicheur et de l’allant à  son attaque, l’ASEC Mimosas ne parviendra pas à scorer. On en reste à zéro but partout. Un score qui ne profite pas à l’ASEC Mimosas suite au match nul (0-0) du Séwé Sport devant l’AS TANDA.
Le dimanche 16 mars prochain, il faudra absolument prendre les 3 points lors de la réception du CO Bouaflé, pour le compte de la 16e journée pour renouer avec la victoire.

 

Harouna KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − 5 =