«Donner aux joueurs un nouvel «outil» de formation pour progresser».

Les U16 de l’Académie MimoSifcom représent l’ASEC Mimosas au championnat « Elites jeunes 2014 », de la Fédération Ivoirienne de Football qui a démarré le samedi 8 février dernier. L’ASEC Mimosas a battu   le CO Korhogo (1-0) lors de la 1ère journée au Stade Robert Champroux,.  Julien CHEVALIER, le Responsable de la Formation à l’Académie MimoSifcom, nous donne des précisions sur la participation de l’Académie MimoSifcom dans cette compétition.

A travers l’Académie MimoSifcom, l’ASEC Mimosas participera, pour la première fois, au Championnat « Elites jeunes 2014 ». Pourquoi avez-vous pris la décision de  vous engager dans ce championnat, cette saison ?

Depuis mon arrivée, j’ai toujours pensé qu’il était important de se confronter aux autres et à de vraies difficultés, à l’image des récentes participations au TIDA, pour jauger la qualité de notre travail et évaluer l’évolution de nos joueurs. Participer à cette compétition va nous obliger à sortir du confort rassurant et d’une certaine routine quotidienne à Sol Béni afin de nous adapter à un contexte nouveau. Et c’est une bonne chose !

Et puis, on évoque souvent, en critiquant, le fait qu’il n’y ait pas de compétitions organisées pour les jeunes et que rien n’est (bien) fait dans ce sens. Et dans le même temps, nous refuserions d’y participer quand nous en avons l’occasion ? Nous en avons, donc, discuté avec les dirigeants et nous avons validé cette première participation malgré l’organisation : Programmation du calendrier manquant de cohérence (pourquoi il ne commence pas en début de saison, par exemple ?), sans concertation avec les clubs et le contrôle (âge des participants) de cette compétition qui restent problématiques…

Et puis, cette compétition est un nouveau facteur de motivation pour nos joueurs qui ne pourront plus se permettre de se relâcher trop longtemps pour rester performants chaque semaine. Et cela pourrait combler certains manques constatés lors du passage tardif à la compétition.

 Quelles sont les objectifs assignés  au groupe des U16 qui représente l’ASEC Mimosas dans cette compétition ?

Justement, l’important est de bien utiliser ce type de compétition. Nous serons très attentifs à ce que nos joueurs cherchent à appliquer les principes de jeu travaillés tous les jours à l’entraînement. Cette compétition doit nous servir de test hebdomadaire pour juger des capacités ou des difficultés de nos jeunes à les transférer et les adapter en situation réelle.

L’objectif n’est pas de remporter, absolument, ce championnat, mais bien de donner aux joueurs un nouvel « outil » de formation pour progresser plus vite en étant confrontés aux exigences de la compétition. Il convient donc de rester concentré sur nos objectifs. Le travail de formation doit être jugé avec lucidité et en raisonnant à long terme. Si nous ne remportons pas le championnat cette année, mais qu’à terme la majorité des joueurs de cet effectif parvient à s’imposer en professionnel, on aura rempli notre mission. Mais, la compétition est l’essence même du haut-niveau, et on se doit donc de les aider à mieux l’appréhender.

 Comment vous êtes-vous préparés pour aborder cette compétition ?

Je ne peux pas dire que l’on s’est préparé spécialement pour l’occasion car nous avons, tout simplement, poursuivi le travail entamé en septembre dernier et plus précisément, encore depuis la prise en charge de ce groupe par Steve VILMIAIRE en octobre. Maintenant, si nous avons de bons joueurs et qu’ils travaillent bien, il n’y a pas de raison qu’ils ne le prouvent pas à chaque match. Le travail effectué à Sol Béni doit être appliqué en situation pour nous permettre de trouver les solutions nous permettant de figurer au mieux durant chaque rencontre et, donc, dans cette compétition. Mais pour cela (et la compétition peut être un très bon outil) il nous faudra gagner en maturité et faire preuve de plus de régularité dans nos performances.

 Après le groupe des U16, les U18 entreront en compétition avec le championnat des réserves qui débutera le lundi 24 février prochain. Comment comptez-vous gérer ces deux compétitions qui se joueront pratiquement dans la même période ?

Ce ne sera pas un problème, car nous avons deux catégories de travail bien distinctes, depuis la rentrée en août. Les groupes avaient été adaptés en anticipant les possibles participations à ces compétitions même si la participation au « Championnat des Réserves » se fera en collaboration avec le groupe professionnel afin de permettre aux meilleurs espoirs du club de s’aguerrir. La plus grande difficulté résidera, maintenant, à adapter notre emploi du temps sportif et scolaire, chargé, au calendrier (trop) « aléatoire » imposé par ces compétitions afin de poursuivre le travail de formation quotidien de nos jeunes qui doit rester la priorité.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × deux =