Réactions

A l’initiative de la Confédération Africain de Football (CAF), le PCA de l’ASEC Mimosas, Me Roger et 39 autres présidents des meilleurs clubs d’Afrique se sont retrouvés les 30 et 31 janvier derniers, à Cape Town, en Afrique du Sud, pour un séminaire de travail autour du thème : « Les clubs Africains et le Professionnalisme : Mise en application du système d’octroi des Licences de clubs ».
La clôture du séminaire a enregistré la présence de Joseph Sepp BLATTER (Président de la FIFA) et de Issa HAYATOU (Président de la CAF) qui se sont prononcés sur le sujet. Voici ce qu’ils ont confié.a parole :

Issa HAYATOU (Président de la CAF)

« Nous avons réuni les présidents des quarante meilleurs clubs africains »

« Je vous remercie pour avoir consacré deux journées aux travaux que nous avons initiés pour l’intérêt du football en Afrique. Notre présence, à cette cérémonie de clôture, se justifie par l’amabilité que nous fait le grand patron du football mondial, Joseph Sepp BLATTER, qui est accompagné de son Secrétaire Général, Jérôme VALCKE. Ils sont venus nous apporter leur soutien. Lorsque j’ai donné l’information sur nos travaux à Monsieur BLATTER, il a aussitôt donné son accord de venir s’adresser à vous.
Monsieur le Président de la FIFA, vous avez devant vous, les quarante présidents des meilleurs clubs du continent Africain qui se sont réunis ici pour, qu’ensemble, nous puissions voir comment promouvoir le football africain. C’est un début qui sera certainement élargi, plus tard,  avec bien d’autres clubs ».  

Joseph Sepp BLATTER (Président de la FIFA)

« Le rôle des clubs est très important »

« J’arrive juste au bon moment où vous terminez le travail sur ce séminaire, à l’initiative du Comité Exécutif de la CAF et de son président, Issa HAYATOU. Concernant les clubs, je lis avec plaisir le thème des travaux. Il ne s’agit pas seulement de la mise en place des Licences de clubs. Mais également, ce qui est important, de la mise en place du professionnalisme dans les clubs qui, automatiquement, amène les Ligues professionnelles à travailler  afin d’éviter, on espère, l’exode de tous ou de la majorité des talents  du football africain.
Juste un petit pas en arrière. Quand nous avons organisé cette formidable Coupe du Monde 2010, en Afrique du Sud, il y avait un programme qui s’appelait « Win in Africa with Africa » (gagné en Afrique avec l’Afrique), il y’avait aussi un point très important, c’était la professionnalisation des Ligues. Et la professionnalisation des Ligues passe par la professionnalisation des clubs et la force des clubs. C’est quelque chose qu’on trouve dans le travail de la Confédération Africaine de Football, et cela est un résultat très positif. Puisque, j’ai eu la chance d’écouter le résumé du rapport final, présenté par le Secrétaire Général de la CAF, HICHAM El Amrani. J’ai donc su ce qui était le contenu de vos discussions et quelle sera maintenant la suite à donner. Comme dans toutes les initiatives, il ne suffit pas de la mise en place, il faut encore et surtout assurer le suivi. Et souvent, le suivi est beaucoup plus difficile à faire. Je viens de parler de la Coupe du Monde de la FIFA en Afrique du Sud. Je vous dirai qu’aujourd’hui, la délégation de la FIFA  qui était composée par le Président de la CAF, le Secrétaire Général de la FIFA, le Président de la SAFA (South African Football Association) et moi-même avons rendu hommage à la famille de Nelson MANDELA dans une maison familiale et nous lui avons également présenté nos condoléances et exprimé notre sympathie. Permettez-moi, cette petite parenthèse pour dire que nous étions présents au Brésil, à Salvador de Bahia pour le grand soir du tirage au sort final de la Coupe du Monde et nous avons été choqués par la nouvelle de la disparition de Nelson MANDELA. Sans demander quoi que ce soit, à qui que ce soit, toute l’assemblée présente à ce tirage au sort s’est levée et applaudir pour rendre hommage à cet homme qui a été la force motrice pour  amener la Coupe du Monde en Afrique du Sud, en 2010. C’est la personnalité mondiale de Nelson MANDELA qui a persuadé notre Comité Exécutif à décider en faveur de l’Afrique».
Je félicite la CAF et tous les représentants de clubs ici pour leur participation à ce seminaire, pour partir de l’avant. N’oubliez pas une chose. Nous avons créé la première pyramide de la FIFA en 1975. Dans cette pyramide, la base est représentée par les clubs qui sont l’origine du football. C’est pourquoi, il est important d’insister sur la valeur et l’importance des clubs. Et aussi, sur la façon dont les clubs doivent s’intégrer dans l’organisation du football. Les clubs ont des joueurs. Ils font donc déjà une œuvre éducative pour former ces joueurs. Les Clubs sont également dans une Ligue d’une fédération. Ce sont eux qui donnent les joueurs pour la formation des équipes nationales. Le rôle des clubs est très important. Je suis très heureux que vous ayez pris en main cette belle initiative ».  

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 + 16 =