«Les leaders doivent prendre leurs responsabilités»

Le jeudi 23 janvier dernier, le PCA de l’ASEC Mimosas, Me Roger OUEGNIN, a rencontré les joueurs de l’équipe professionnelle et leurs encadreurs techniques et médicaux, dans la salle VIP de l’Hôtel de Sol Béni. A cette occasion, le Président a demandé à chacun de jouer son rôle et dit au groupe ce que le club attend de lui.

Ce fut une rencontre marquée par la solennité. Car c’était bien la première fois, depuis le début de la saison, que Me Roger OUEGNIN rencontrait l’entraîneur TRAORE Siaka ‘‘Gigi” et son groupe. «Je viens vous rencontrer aujourd’hui pour bien préciser les choses afin que nous nous mettions d’accord sur ce qui doit se faire », a dit d’entrée le Président de l’ASEC Mimosas. Pendant 1h35 minutes, le Président Roger OUEGNIN s’est adressé aux joueurs et à leurs encadreurs. Il a indiqué aux joueurs  la grande responsabilité qui pèse sur leurs épaules. «Sur le terrain, c’est vous les patrons, car à ce moment précis, le destin du club est dans vos pieds et surtout dans vos têtes. Si vous montez, nous monterons ensemble. Si vous descendez, nous descendrons ensemble. Vous devez faire la différence car nous, ASEC Mimosas, sommes au-dessus des autres clubs ivoiriens. Si vous amenez nos adversaires à vous respecter, à penser et à dire que l’ASEC Mimosas est d’une dimension supérieure, cela m’aidera à vous aider». Il a montré que la construction de l’ASEC Mimosas a toujours reposé sur les performances de son équipe professionnelle. «C’est grâce aux joueurs que nous avons pu construire l’ASEC Mimosas», a-t-il fait savoir.

Le Président a aussi rappelé que si chacun joue bien son rôle, tout ira mieux pour le club. «Chacun doit bien jouer son rôle. Nous faisons de notre mieux pour vous mettre dans de meilleures conditions. Les jardiniers prennent soin de bien tondre le gazon pour vous permettre de travailler et de vous entraîner sur de bonnes pelouses. Les supporters se rendent au stade pour vous encourager. Lorsque vous jouez bien et vous gagnez vos matches, vous ne pouvez pas savoir à quel point cela les rend heureux. A vous aussi de bien jouer votre rôle en donnant le maximum sur le terrain».

 « J’ai besoin d'aboyeurs sur le terrain pour motiver leurs coéquipiers »

 Aux anciens de l’équipe, il a demandé de prendre leurs responsabilités pour tenir leur rôle de leader naturel et encadrer leurs jeunes coéquipiers. « J’ai besoin d'aboyeurs sur le terrain, de joueurs qui donnent de la voix pour motiver leurs coéquipier, pour les encourager à ne rien lâcher jusqu’au coup de sifflet final. Il faut que certains parmi vous soient des relais de l’entraîneur sur le terrain pour rappeler les consignes aux camarades», a-t-il  demandé. Aux plus jeunes, il a demandé d’être «ambitieux, combatifs et persévérants dans l’effort pour mériter leur place dans l’équipe». Aux remplaçants, le Président Roger OUEGNIN a conseillé «de ne pas  démordre, de s’accrocher pour que l’entraîneur ait l’embarras du choix». A KOFFI Gautier et GOUA Marc, récemment opérés au Maroc, il a dit de «suivre patiemment et rigoureusement leur rééducation pour reprendre la compétition sans rechuter».

 Enfin aux entraîneurs, il a tenu ces propos qui sonnaient comme une menace froide : « On a une obligation cette année. C’est d’être champion de Côte d’Ivoire. Je ne permettrai pas un échec à ce niveau. Vous ne pouvez pas  savoir le mal que je ressens, ces dernières années, parce que nous ne sommes pas ce que nous devrions être ».

 

Le Président Roger OUEGNIN a exhorté les joueurs à mouiller le maillot, à donner chaque fois le meilleur pour gagner. « Si vous le faites, la notoriété de l’ASEC Mimosas fera que de grands clubs d’Afrique et d’Europe viendront vous chercher et vous partirez dans de meilleures conditions avec notre bénédiction ». A ceux qui ont envie de partir, mais qui n’en ont pas encore eu l’occasion, il a demandé de continuer à travailler et croire en Dieu.  Il a enfin  demandé au groupe de bien mettre la mi-saison à profit pour aborder la suite de la saison avec un nouvel état d’esprit et relever les défis du championnat, de la Coupe nationale et de la Coupe de la Confédération.

 

Les joueurs ont écouté religieusement le PCA et le dimanche dernier, contre l’ASI d’Abengourou, ils ont prouvé qu’ils ont reçu son message cinq sur cinq en l’emportant 2-1 après un match d’une grande intensité, au Stade FHB, pour le compte de la 13e journée de la Ligue 1.

 

KONE Ismaël

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × 4 =