Le jeune loup

Pur produit de l’ASEC Mimosas formé à l’Académie MimoSifcom, ABLAKOR Yao Yves est un défenseur au potentiel énorme. S’il nourrit de grandes ambitions, il préfère, pour l’instant, travailler et laisser le destin le guider dans sa carrière. Gros-plan.

«ABLAKOR a beaucoup de qualités. Et cela le mènera loin avec un peu de chance ». Ces propos sont ceux de l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas, TRAORE Siaka dit Gigi. En 2010, Gigi s’occupait de l’équipe réserve du club. ABLAKOR et certains coéquipiers formés à l’Académie tels que DIABATE Inza, CISSE Adama, TRAORE Moussa, KANGOUTE Adama, étaient ses poulains. « C’est un garçon qui a un très bon esprit », ajoute son entraîneur. Promu à 20 ans en équipe professionnelle, le 1er juillet 2012, ABLAKOR Yao Yves a toujours fait une bonne impression. « Il est rigoureux et appliqué dans le jeu. Il respecte les consignes. Il est endurant et très agressif sur les balles. Et surtout, il est très courageux parce qu’il va toujours au charbon et ne craint aucun adversaire. En plus, il est patient, car il a un bon esprit. Il continue de travailler avec acharnement en attendant son heure quand il ne joue pas », indique l’entraîneur TRAORE Siaka. Lorsqu’il avait été promu en 2012, ABLAKOR s’était rapidement imposé dans le groupe. La saison dernière, avec l’arrivée de GOUA Mahan Marc, Il a été relégué sur le banc. Mais cela n’avait pas découragé l’ex-pensionnaire de l’Académie MimoSifcom. Cette saison, il remplace bien GOUA Marc blessé. Il a été titularisé lors des trois premiers matches de l’ASEC Mimosas (La Coupe FHB et les deux premières journées de la L1). Et récemment, il a encore été titulaire chez les Eléphants locaux lors du Tournoi de l’UEMOA organisé à Abidjan du Samedi 26 octobre au samedi 2 novembre dernier.

 

Malgré ses qualités, ABLAKOR doit encore progresser dans le jeu

 

Malgré son potentiel, ABLAKOR Yao Yves a des progrès à faire. Il doit par exemple tempérer son excès de confiance qui lui joue de mauvais tours par moments. « Comme il a une grande confiance en lui, il a tendance à penser qu’il prendra toujours le dessus sur son vis-à-vis. Il est certain de gagner tous ses duels. Malheureusement, il se fait piéger par des joueurs plus expérimentés que lui. Il a un autre défaut. Il ne communique pas beaucoup sur le terrain. Nous sommes en train de l’aider à changer ce comportement pour devenir l’un des patrons de l’équipe», dit TRAORE Siaka.

ABLAKOR, quant à lui, se dit très motivé et ambitieux. « Je veux devenir l’un des meilleurs footballeurs ivoiriens. Je dois travailler pour réaliser ce rêve. Mais en attendant, je veux mériter ma place dans l’équipe. Nous avons de gros challenges devant nous, cette saison. Il nous faut tout gagner au niveau national et disputer les matches de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF ». ABLAKOR est vraiment un jeune loup qui en veut.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 + douze =