Dr KOUAME Yves Narcisse (Médecin principal de l’ASEC Mimosas)

Arrivé à l’ASEC Mimosas, le club de son cœur, en 2000, en tant que médecin de la Section volley-ball, le Dr KOUAME Yves Narcisse a fait du chemin pour se retrouver aujourd’hui au poste de médecin principal et médecin de la section football du club. Il nous raconte sa vie dans ce club qu’il aime.

 «MON ARRIVEE A L’ASEC MIMOSAS»


«Je suis arrivé à l’ASEC Mimosas, en 2000, en tant que médecin de la Section volley-ball. C’est grâce au Dr ABE Hugues, un ami et collègue, que cela est arrivé. ABE Hugues était le médecin de la Section basket-ball de l’ASEC Mimosas. A l’Université, puis au CHU de Cocody, tout le monde me connaissait comme un passionné de l’ASEC Mimosas. Un matin, après une garde effectuée au CHU de Cocody avec notre chef le Dr BOGA Simplice et le Dr ABE Hugues, ce dernier m’a demandé si ça m’intéressait de devenir le médecin de la Section volley-ball de l’ASEC Mimosas. Il nous a confié que le Dr LAKISS Mohamed qui occupait ce poste venait de démissionner. Je lui ai demandé combien on me paierait. Notre Chef de garde, le Dr BOGA Simplice m’a dit ceci: ‘‘Tu es un fanatique de l’ASEC Mimosas. Tu demandes toujours des permissions même pendant les gardes pour aller regarder les matches de ton équipe. Même si l’ASEC Mimosas ne te donne rien en retour, occuper ce poste sera une contribution de ta part à ce club que tu aimes”. C’est comme ça que j’ai accepté de devenir le médecin de la section volley-ball de ce grand club .

 «L’AMBIANCE A LA SECTION VOLLEY-BALL»

La Section volley-ball de l’ASEC Mimosas est une famille. Je m’en suis rendu compte dès mon arrivée. J’y ai été très bien accueilli par le Président de ladite Section, DOSSO Tiémoko, par son vice-président  TRAORE Samba, par les entraîneurs Michel et POKOU Désiré, par Mme TALL Haïdara la doyenne de l’équipe et par toutes les joueuses. J’ai servi 5 ans au volley-ball. Je n’y ai connu que de grands moments, du bonheur et beaucoup de plaisir. On remportait tout : le championnat, la Coupe nationale et la Coupe du Président de la Fédération. La seule déception que j’ai connue là-bas fut une non participation de l’ASEC Mimosas à une phase finale de Coupe d’Afrique des clubs champions, à Dakar, au Sénégal.

 «MON PASSAGE A LA SECTION FOOTBALL»


Je suis arrivé à la Section football comme ça, de façon inattendue. Un jour, après plusieurs interventions, au bloc, au CHU de Cocody, avec les Dr BOGA Simplice et ABE Hugues, je rentre  très fatigué à la maison. Pendant mon repos, le téléphone sonne. A l’autre bout du fil, le Dr ABE Hugues. Il me dit que le Président Roger OUEGNIN a besoin de moi, d’urgence à Sol Béni. Je n’en reviens pas. Je n’avais vu de près les Présidents Roger OUEGNIN et KONE Mamadou qu’une seule fois où nous nous étions salués. C’était à l’occasion d’une cérémonie organisée par le CNACO pour féliciter les membres des différentes sections du club qui avaient tout gagné, cette année-là. Le Dr ABE Hugues me dit que l’Intendant Général du club, Hyacinthe COULIDIATI, passera me prendre à la maison pour m’emmener à Sol Béni. Je n’en reviens toujours pas. Il me rappelle quelques instants après pour me dire que Hyacinthe COULIDIATI ne sait pas où j’habite à Marcory et qu’il vient lui-même me chercher pour m’accompagner à Sol Béni. Ce qu’il fait. A notre arrivée, le Président Roger OUEGNIN est déjà là. Il assiste à l’entraînement de l’équipe professionnelle. Le Dr ABE Hugues et moi allons le saluer. Après l’entraînement, le Président Roger OUEGNIN me prend de côté. Pendant que nous marchons, il me dit : « Je veux que tu sois le médecin de la Section football de l’ASEC Mimosas. Peux-tu assumer cette responsabilité ? ». Je lui réponds: « Je vais essayer ». Il me coupe net en disant : « A l’ASEC, on n’essaie pas. On est capable ou bien on ne l’est pas. Parce que ce ne sont que des hommes responsables, compétents, et sûrs d’eux qui travaillent à l’ASEC Mimosas». Alors je dis au Président: « En tant que médecin, il n’y a aucun problème. J’accepte le poste ». Voilà comment je suis devenu le médecin de la Section football de l’ASEC Mimosas, puis quelques années après, le médecin principal du club.

 «MES ACTIVITES A LA SECTION FOOTBALL»


A la Section football, j’ai trouvé dans le staff médical, l’Infirmier Major, YAO Kouadio Rémi, le Kinésithérapeute CISSE Vassiriki et le Masseur VOLI Bi Patrice. Nous avons eu une collaboration étroite. Et puis, CISSE Vassiriki est parti du staff et j’ai fait venir un jeune, KANTE Moustapha pour m’épauler. Lui aussi est resté quelques années avant de quitter le staff. Je travaille aujourd’hui avec le Dr ZAKA Randriatsiferana qui est médecin-kinésithérapeute et toujours avec l’Infirmier Major YAO Kouadio Rémi et Patrice VOLI BI. Nous avons enregistré l’arrivée de Marine ANDOH ALLE (Kinésithérapeute) dans le staff médical du club. J’ai mis en place une organisation simple, mais très pratique. Le Dr ZAKA Randriatsiferana et le masseur Patrice VOLI BI m’épaulent à la Section football. L’Infirmier Major, YAO Kouadio Rémi et la Kinésithérapeute, Marine ANDOH ALLE, m’aident dans le staff médical au niveau de l’Académie MimoSifcom et tout se passe bien.

 «HYACINTHE ET ROPERO, DES SOUTIENS PRÉCIEUX»


Je n’oublierai pas l’Intendant Général Hyacinthe COULIDIATI et son adjoint Siaka SAMAKE dit DO Ropero pour leur soutien précieux. Ils m’aident et me guident par leurs bons conseils depuis mon arrivée à la Section football. Ils ont beaucoup facilité mon intégration. Hyacinthe et Do Ropero restent pour moi de très bons conseillers.

 «MES BONS ET MES MAUVAIS SOUVENIRS»

Mes meilleurs souvenirs sont, primo, mes années passées à la Section volley-ball du club. Et secondo, en ce qui concerne la Section football, toutes nos qualifications pour les phases de poules de la Ligue des champions de la CAF ou de la Coupe de la Confédération. Surtout notre qualification pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération, en 2011, dans les tirs au but, à Harare, au Zimbabwe, contre Motor Action. La qualification s’était jouée sur une seule rencontre là-bas. Et nous l’avions arrachée aux Zimbabwéens sur leur terrain. Il y a aussi la correction mémorable que l’ASEC Mimosas a infligée à Orlando Pirates en match de poules de la Ligue des champions, en 2006. Nous étions allés arracher le match nul (1-1) aux Pirates de Soweto lors de la manche aller, à Johannesburg. Puis, nous sommes venus leur infliger une véritable correction (4-0) chez nous, au match retour, au Stade FHB. C’était une belle et douce revanche pour moi sur cette équipe sud-africaine qui m’avait fait pleurer à l’issue du match retour de la finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions, un samedi 16 décembre 1995, au Stade FHB.

Mon mauvais souvenir est notre élimination, en demi-finales de la Ligue des champions, en 2006, face à Al Ahly d’Egypte. Nous avions perdu (2-0) au match aller au Caire. Au match retour chez nous, au Stade FHB, nous avions la possibilité de battre largement cette équipe et nous qualifier pour la troisième finale de l’histoire de notre club. Malheureusement, nous jouons de malchance et nous l’emportons finalement (2-1). Mais c’était insuffisant pour nous qualifier. Cette élimination m’a fait très mal.

 

«MA COLLABORATION AVEC LES DIFFERENTS ENTRAÎNEURS DU CLUB»
 

Je suis arrivé à la Section football, en 2004. Patrick LIEWIG était l’entraîneur principal. Après lui, j’ai travaillé avec Maxime GOUAMENE, son adjoint qui lui a finalement succédé. Puis Sébastien DESABRE est arrivé et a entraîné l’ASEC Mimosas pendant deux saisons. Depuis la saison dernière, je travaille avec l’entraîneur TRAORE Siaka dit Gigi. J’ai collaboré avec 4 entraîneurs à l’ASEC Mimosas. Ils m’ont tous fait une bonne impression et j’ai beaucoup appris auprès de chacun d’eux.

 «L’ASEC MIMOSAS EST LE MEILLEUR CLUB AFRICAIN»

Pour moi, l’ASEC Mimosas est le meilleur club africain du point de vue de son organisation. Il possède de très bonnes infrastructures. Notre PCA, Me Roger OUEGNIN, est un dirigeant exceptionnel et impressionnant au regard de ce qu’il a pu faire de ce club. Mais il a besoin du soutien financier de l’Etat comme les clubs d’Afrique du Nord qui bénéficient de l’appui financier de leur Etat.

Pour terminer, je remercie le Président Roger OUEGNIN de m’avoir appelé à ses côtés dans son énorme travail de construction de l’ASEC Mimosas. Je remercie également tous ses collaborateurs du Conseil d’Administration et la Direction Générale qui me soutiennent dans mon travail ainsi que tout le personnel de l’ASEC Mimosas et tous les Actionnaires».

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf + 16 =