L’URPCI a visité la RJN

Karamoko BAMBA, le président de l’Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) et une forte délégation de l’union ont visité les locaux de RJN, sise à Sol Béni, le jeudi 3 octobre dernier. Les responsables de l’URPCI en ont profité pour rencontrer le Directeur Général de l’ASEC Mimosas à qui, il a demandé le soutien de l’ASEC Mimosas pour mener à bien la lutte des radios de proximité. Nous lui avons arraché quelques mots.

Quel est l’objet de votre présence à Sol Béni ?
Nous sommes arrivés à Sol Béni pour rendre visite à RJN qui est l’une des radios de proximité de Côte d’Ivoire. Notre devoir est de constater ce qui se passe au sein de nos radios. C’est une gestion participative de notre organisation qui exige des responsables que nous sommes, de visiter chacune des radios pour connaitre leur réalité afin de mieux défendre leurs intérêts.

Quelles sont vos impressions après la visite des locaux de RJN ?
Vu ce qui nous a été présenté, RJN est une radio professionnelle. L’organigramme, la structuration et les locaux, sont parfaitement bien conçus. C’est une radio pratiquement thématique avec une programmation essentiellement sportive. Ce qui répond bien au cahier des charges et à une grande vision portée par une association sportive. De ce point de vue, nous sommes très heureux. C’est pourquoi nous encourageons cette radio dans la voie qu’elle a choisie.

Que fait votre structure pour encourager ces radios ?    
L’URPCI est une faitière des radios privées non commerciales. Notre mission consiste à rechercher des financements, des stages de formations et du matériel pour nos radios. A travers le Fond de Soutien et de Développement de la Presse, nous avons pu acquérir du matériel de haute technologie. Nous avons donc réussi  à appuyer certaines radios dont RJN. Tout dernièrement, nous avons bénéficié d’une formation financée et organisée par l’Ambassade des USA. RJN était représentée par son Directeur Commercial, Raoul DAFFE. Nous allons bientôt conquérir d’autres espaces avec l’appui de chaque membre de notre organisation. Notre ambition est d’avoir une association forte pour mieux former tout ceux ou celles qui font la radio et les aider dans l’équipement de leur radio. Nous avons été très heureux de l’engagement pris par Benoit YOU, le Directeur Général de l’ASEC Mimosas, qui estime qu’il faut avoir une participation active au sein de l’organisation. Nous rêvons d’avoir maintenant une maison des radios communautaires de Côte d’Ivoire. En cela, j’aimerais féliciter évidement, le grand patron de l’ASEC Mimosas, Me Roger OUEGNIN, qui a eu une grande vision en dotant l’ASEC Mimosas d’un complexe complet tel que Sol Béni.

Comment comptez-vous concrètement mener le combat auprès du FSDP pour que ces radios  bénéficient des dons de l’Etat ?
Nous menons déjà ce combat avec l’appui des uns et des autres. C’est aussi l’occasion pour nous de dire qu’il y a toujours eu une oreille attentive au niveau du FSDP pour les radios de proximité. En 2009, nous n’avions pas la possibilité de bénéficier de ces fonds. Après des négociations et des discussions, et comme les radios ne sont pas des entreprises privées, elles ne pouvaient pas bénéficier directement de ces fonds. Elles passent donc par l’organisation pour en bénéficier. Ce que nous recherchons aujourd’hui est que ces fonds soient beaucoup plus conséquents. La lutte consiste aussi à faire en sorte que ces soutiens viennent en fonction des besoins spécifiques de chaque radio. Nous luttons enfin pour que le Fonds puisse dégager de l’argent en espèce pour aider les radios à fonctionner normalement et quotidiennement. La lutte consiste aussi à ce que les radios puissent bénéficier directement de l’aide financière du Fonds parce que chaque radio a ses réalités propres. L’une de nos ambitions est aussi d’intégrer le Conseil d’Administration du FSDP. Vous convenez avec moi qu’il est bon d’être là où on décide. Pour ne pas qu’on décide contre nous, mais, avec nous et pour nous.
 

 

Interview réalisée par H.K

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 + 4 =