Relancer ma carrière

BREFO Mensah, le jeune milieu offensif Ghanéen de l’ASEC Mimosas qui avait séduit le public sportif ivoirien par ses qualités techniques au-dessus de la moyenne, lors de son passage à l’ASEC Mimosas en 2011, est de retour avec les Jaune et Noir, pour une nouvelle aventure. Les Actionnaires l’ont redécouvert après la 76e mn, lors de la finale de la 34e édition de la Coupe FHB, le samedi dernier, au Stade Municipal de Yamoussoukro. Pourquoi ce come-back ? Le joueur nous donne des explications à travers cette interview.

Qu’est-ce qui a motivé votre départ de l’ASEC Mimosas, en 2011 ?

Je suis parti de l’ASEC Mimosas, en 2011, parce que j’avais reçu une proposition d’un club en Turquie, puis d’un autre en France. Malheureusement, des problèmes administratifs ne m’ont pas permis d’évoluer dans ces clubs. Je traînais aussi une blessure et j’ai donc subi une opération qui m’a éloigné des terrains pendant près de 8 mois.

 

 Que faisiez-vous après les 8 mois d’inactivité ?

J’ai repris les entraînements avec mon centre formateur de Feyenoord Fetteh Academy. C’est de là-bas  que je suis revenu à l’ASEC Mimosas, cette saison.

 

Comment ce retour a-t-il été possible?

Ce retour est le fruit des échanges entre les dirigeants de l’ASEC Mimosas et ceux de Feyenoord Fetteh Academy.  En tout cas, personnellement, je suis vraiment ravi de me retrouver à l’ASEC Mimosas pour relancer ma carrière.

 Tu as rejoint l’équipe en pleine préparation d’avant-saison. Comment se sont déroulées la prise de contact et ton intégration ?

Je n’ai eu aucun problème, parce que je ne suis pas nouveau à l’ASEC Mimosas. On se connaît déjà presque tous. Mon compatriote SEKYERE Mark est à l’ASEC  Mimosas depuis maintenant un bon moment.  Avec lui, je  ne peux donc  pas être dépaysé à l’ASEC Mimosas.

 Comment vous  sentez-vous après cette préparation ?

Je me sens bien. Cette préparation m’a fait beaucoup de bien. Il est vrai que les jambes sont encore lourdes à cause de l’intensité des efforts fournis. Mais peu à peu, je me sens mieux. Et je crois que tout se passera bien. Je suis vraiment optimiste.

 Comment jugez-vous votre prestation lors de la finale de la Coupe Félix Houphouët- Boigny, le samedi dernier ?

Nous avons été un peu à la traîne parce que le rythme n’était pas encore parfait. Mais je pense que nous avons eu une réaction encourageante face à une équipe du Séwé Sport qui est championne de Côte d’Ivoire et qui venait de participer à la phase de poules de la Ligue des champions.

 Quels sont vos objectifs personnels, cette saison, avec l’ASEC Mimosas ?

L’ASEC Mimosas me donne l’occasion de relancer ma carrière. Je compte la saisir en aidant ce club à atteindre ses objectifs qui sont le titre de champion de côte d’Ivoire, la participation aux phases de poules de la Ligue des champions et bien d’autres challenges à venir.

 Qu’attendez-vous des Actionnaires, cette saison ?

J’invite les Actionnaires à venir nombreux dans les stades. Souvent, le talent seul ne suffit pas pour gagner un match. Nous avons donc besoin aussi de notre public pour booster notre moral et nous pousser à la victoire.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − 7 =