« Je suis un président heureux »

L’AAFAAM (Amicale des Anciens Football et Athlètes de l’ASEC Mimosas) était à l’honneur, le samedi 7 septembre dernier, lors d’une rencontre-déjeuner, à Sol Béni, initiée par le PCA, Me Roger OUEGNIN. Au cours de ce déjeuner, des propositions allant dans le sens du développement de l’Amicale ont été faite. Nous sommes allés à la rencontre de son président, TCHIKA Casimir qui s’est ouvert à nous.
 

Bonjour Président! Pouvez-vous nous rappeler la période de votre passage à l’ASEC Mimosas et aussi nous donner les noms des joueurs de votre génération ?

Ma carrière de footballeur à l’ASEC Mimosas a duré de 1974 à 1981. Elle a pris fin lorsque j’ai été affecté à la brigade de la gendarmerie de Botro (Sous-préfecture de Bouaké), juste après le départ de M’Bahia Blé Kouadio, le Ministre de la défense d’alors. J’ai évolué avec des coéquipiers tels que le Général Akran AKASSOU, ADJOUKOUA Gaston, GOHI Marc, N’GUESSAN Clément, Pascal GNAZEBO, ABLE Laurent et bien d’autres anciens qui se retrouvent au sein de l’AAFAAM.

Vous êtes aujourd’hui, le président de l’AAFAAM. Pourquoi une amicale des anciens joueurs de l’ASEC Mimosas ? Quel est son rôle et combien de membres compte-t-elle ?

Cette amicale a été mise sur pied, en 1972, par Ignace WOGNIN. C’est une amicale de solidarité,  d’entraide entre les anciens de l’ASEC Mimosas et un cadre de réflexion pour le bien du club. Au départ, elle ne concernait que les anciens footballeurs. Mais, aujourd’hui, tous les anciens athlètes qui ont arboré le maillot jaune et noir, sont concernés. Je suis le 6e président de l’amicale et nous comptons actuellement 110 membres environ. Je trouve ce nombre insuffisant, parce que des milliers d’athlètes sont passés par l’ASEC Mimosas et devraient tous adhérer pour l’amour du club.

Quel sens donnez-vous au déjeuner offert par le PCA, Me Roger OUEGNIN, à votre amicale et aux Fleurs Mimosas, le samedi dernier?

C’étaient des retrouvailles qui devaient sonner la remobilisation des membres de l’AAFAAM. Je suis un président heureux après cette rencontre. L’Amicale fait face à certaines difficultés dues essentiellement au manque d’activité et au non versement des cotisations mensuelles de certains membres. Adhérer à l’AAFAAM est une preuve de son amour pour l’ASEC Mimosas parce que, ce ne sont pas tous les anciens de l’ASEC Mimosas qui y sont. Mais il faut l’aider à aider les autres. Certains ont bien profité de l’ASEC Mimosas, mais ne sont plus présents pour aider le club à avancer. Nous, nous sommes là, parce que nous avons l’amour de l’ASEC Mimosas. Partout où nous sommes, ce sont les couleurs jaune et noir qui sont mises en évidence.

Quels sont vos sentiments à l’issue de cette rencontre ?

Ce sont des sentiments de joie et d’honneur qui m’ont animé. Cette rencontre a été très intéressante parce que j’ai vu des anciens très heureux de se retrouver, réunis à Sol Béni. Particulièrement, j’ai retrouvé des joueurs comme ZEKRA Zadi qui est aussi de ma génération. Il y a eu beaucoup d’émotions et de la convivialité. Raison pour laquelle, nous avons demandé la reconduction de ces rencontres, au moins trois ou quatre fois au cours de la saison. Me Roger OUEGNIN est l’homme de la situation. Je ne sais plus quel qualificatif lui donner. Il a dit, pendant la rencontre, qu’il y avait trop d’éloges à son endroit. Mais nous sommes obligés de lui faire ces éloges parce qu’il les mérite. Nous ne sommes pas des ingrats. L’ASEC Mimosas a pris une grande avance dans son développement sur les autres clubs, grâce au travail qu’il mène depuis 1989. Il faut donc qu’il accepte ces mots parce que nous n’inventons rien et ne disons que ce qui est. Nous ne cesserons jamais de lui dire merci. Les autres veulent faire comme nous, mais ils n’y arrivent toujours pas parce que ce n’est pas donné à à tout le monde.

Au cours de la rencontre, l’idée de la mise en place d’un comité scientifique a été retenue pour synthétiser les propositions à soumettre en décembre prochain, au PCA. Pouvez-vous nous donner plus de précision ?

Ce sera le sujet d’une prochaine réunion de l’AAFAAM. Notre amicale a besoin de se restructurer. Aujourd’hui, elle ne repose que sur certaines personnes à qui je dis merci au passage. L’ASEC Mimosas est déjà un club bien structuré, tout comme le CNACO, avec Me KONE qui fait beaucoup aussi pour l’AAFAAM. L’ASEC Mimosas regorge d’énormes potentiels humains parmi lesquels, des décideurs du pays. Mais ceux qui ont de grands moyens sont absents de l’AAFAAM. J’invite donc les uns et les autres à s’impliquer un peu plus pour que l’AAFAAM se dote d’abord d’un siège et parvienne ensuite à faire face à tous les problèmes des anciens de l’ASEC Mimosas.

Avez-vous un mot à l’endroit de l’équipe de football de l’ASEC Mimosas qui se prépare pour la nouvelle saison 2013 – 2014 ? 

Je vais d’abord dire merci au Président Francis OUEGNIN qui est un « grand bagarreur ». Grâce à sa fougue, notre équipe de football a atteint des sommets en Afrique. Nous devons l’encourager et l’aider dans sa tâche. Lorsque l’équipe de football marche, c’est tout le club qui en récolte les fruits.

Aux joueurs, je dirais, qu’il n’est pas facile de jouer à l’ASEC Mimosas. Le travail y est permanent. Il n’y a pas d’échappatoire, ni de tricherie possible. Autant donc s’investir entièrement au travail. Je les encourage dans ce sens. Il faut cultiver l’amour entre joueurs et cela leur facilitera beaucoup de choses. Le problème des uns doit être celui des autres. C’est ainsi qu’ils formeront une très grande équipe.

Un dernier mot ?

J’en appelle encore à toutes les générations confondues de l’ASEC Mimosas. L’AAFAAM n’est pas seulement l’affaire des footballeurs. Elle regroupe, tous les athlètes de toutes les sections qui ont défendu les couleurs jaune et noir. Vous avez remarqué, à la dernière rencontre, qu’il y avait également des anciens basketteurs, handballeurs, volleyeurs et nageurs. Dès qu’on arrête sa carrière, on peut adhérer à l’AAFAAM en s’acquittant d’un droit d’adhésion au CNACO, à Treichville.

Permettez encore que je dise mes remerciements au PCA Me Roger OUEGNIN et au Conseil d’Administration du club, qui font beaucoup pour l’AAFAAM.

 

                                                                                                                                                                                Interview réalisée par H.KONE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

12 − 11 =