« Nous faisons une bonne préparation »

ZAGBAYOU Hugues, le capitaine de l’ASEC Mimosas et ses coéquipiers ont débuté la préparation d’avant-saison, le samedi 7 septembre dernier, à Sol Béni. Le lundi suivant, jusqu’au samedi 14 septembre, ils étaient sur la plage de Grand-Bassam où ils ont bouclé des séances de préparation physique. Comment le capitaine vit-il cette préparation d’avant-saison ? ZAGBAYOU nous livre ses sentiments.

 

Vous avez repris les entraînements depuis le samedi 7 septembre dernier. Comment avez-vous vécu cette reprise ?

Les retrouvailles se sont bien déroulées dans une ambiance bon enfant. Nous sommes à fond dans la préparation de début de saison et je crois que nous sommes déjà bien avancés.

 

Vous avez effectué des séances à la plage de Grand-Bassam. Comment avez-vous accueilli cette nouvelle forme de préparation ?

C’est une innovation pour nous. Mais nous avons appris que certains anciens entraîneurs du club tels que Philippe TROUSSIER et Oscar FULLONE aimaient bien se rendre à Grand-Bassam pour le travail foncier d’avant-saison. Le coach Gigi a senti le besoin de nous envoyer à la plage pour parfaire notre condition physique. Cela est une très bonne chose. C’était vraiment difficile pour nous, mais ça nous fera beaucoup de bien durant la saison, comme l’a dit le coach.

 

Comment vous sentez-vous après ces séances à la plage de Grand-Bassam ?

Les jambes sont encore lourdes à cause de l’intensité des efforts fournis. Nous avons commencé une autre phase de la préparation à Sol Béni depuis le lundi dernier. Le coach nous avait déjà avertis que les deux premières semaines seraient très difficiles, mais qu’au fil des jours, le travail serait allégé et nous nous sentirions mieux et prêts pour relever les défis de la saison.

 

Parlant de défis, le Président Roger OUEGNIN a indiqué les objectifs de la saison de l’ASEC Mimosas qui sont, la Coupe FHB, le titre de champion de Côte d’Ivoire, la Coupe nationale et une bonne participation en Ligue des champions. N’est-ce pas là, une grande pression que le président met sur vous ?

On ne doit pas avoir peur de la pression, lorsqu’on est joueur de l’ASEC Mimosas. Parce que l’ASEC Mimosas est un grand club et dans tous les grands clubs, la pression existe. Il faut pouvoir entretenir le prestige du club. Cela passe par l’obtention des titres. A l’ASEC Mimosas, on vit en permanence avec la pression.

 

Quels sont vos objectifs personnels, cette saison ?

Mes objectifs sont les mêmes que ceux du club. Je veux remporter le championnat, ainsi que toutes les compétitions dans lesquelles l’ASEC Mimosas est engagée. Et Dieu fera le reste.

 

Le groupe de la saison dernière a été, à plus de 90% reconduit, avec quelques nouveaux pour le renforcer. Quel est votre avis sur cet effectif qui se dessine ?

Maintenir un groupe qui a passé au moins une saison ensemble est déjà une très bonne chose. Les dirigeants ont vraiment fait un grand effort en recrutant quelques joueurs qui viendront combler les défaillances constatées. C’est un groupe bien homogène qui, je pense, aura son mot à dire cette saison.

 

Vous êtes actuellement le plus ancien du groupe. Quel conseil donnez-vous à vos coéquipiers pour permettre à l’ASEC Mimosas d’atteindre ses objectifs de la saison ?

Je leur conseille de travailler dur pour atteindre les différents objectifs, même ceux qui sont personnels. Seul le travail paie. Il ne faut pas se prendre la tête, il faut se libérer et faire ce qu’on a à faire, en respectant les consignes des encadreurs. Et là, les résultats suivront, forcément.

 

Un mot à l’endroit du staff technique ?

Tout comme le groupe de la saison dernière qui a été reconduit, le maintien du staff technique est une excellente chose. Le travail sera beaucoup plus facile parce que l’encadrement technique n’aura plus à insister sur des notions déjà vu la saison dernière. Ce sera une bonne continuité.  

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × deux =