Rester dans la dynamique victorieuse

Après sa remarquable fin de parcours en Ligue 1, l’ASEC Mimosas recevra l’Alliance de l’Indénié, le mercredi 31 juillet prochain, en demi-finales de la Coupe nationale, pour négocier une place en finale où  le Stella Club d’Adjamé, vainqueur du Sporting Club de Gagnoa sur le score de 2 buts à 0, lors de la première demi-finale, se trouve déjà.

L’opposition entre Mimosas, vice -champions de côte d’Ivoire  et « Paysans » de l’Indénié qui viennent d’être, promus en Ligue 2, sera très disputée.

Tous deux respirent la grande forme en ce moment. L’ASEC Mimosas est invaincue depuis le dimanche 12 mai où elle s’était inclinée face au Stella Club (3 – 2), lors de la 21e journée de la Ligue 1. Elle a bouclé ses 5 dernières journées de la Ligue 1 par des victoires, sur respectivement la SOA (3–0), l’AS Denguélé (1-0),  l’AFAD (1-0), l’EFYM (3 – 0) et le CO Korhogo (1-0). L’équipe montre de véritables signes de bonne  cohésion  entre les différents secteurs avec des joueurs comme BOUA Koffi Davy, BA Loua D’Avila, KONE Nabi, GOUA Marc et d’autres, qui s’affirment  au fil des rencontres.

En Coupe nationale, les victimes de l’ASEC Mimosas ont été tour à tour, le Séwé Sport (2-0 ; 16es de finale), le CO Bouaflé (1-0 ; en 8es de finale) et l’ASI d’Abengourou (2-1; en 1/4 de finale.

Quant à l’Alliance Indénié, elle a terminé la Super D3 (le carré d’as du championnat de la D3) en tête, avec 2 victoires face Yopougon FC (1-0) et contre Guerry FC de Gagnoa (1-0). Déjà assurée de sa montée  en Ligue 2, elle s’est inclinée devant le RFC de Yamoussoukro (1-0), lors de la 3e et dernière journée.  

En Coupe nationale, elle a créé la surprise en éliminant l’AFAD (3e au classement de la Ligue 1) en 1/4 de finale. L’ASEC Mimosas ne doit pas sous-estimer  cette équipe qui vient de réussir sa montée en L2 et qui n’a rien à perdre. Elle doit donc rester concentrée, motivée et appliquée pour poursuivre sa dynamique victorieuse de fin de saison.

 

                                                                                                                                                                                                           Harouna Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 + cinq =