BOUA Koffi, le réveil du battant

Cette saison semble la meilleure pour l’attaquant mimosas BOUA Koffi Davy Mahindé. Depuis quatre ans qu’il évolue sous les couleurs de l’ASEC Mimosas, c’est cette saison que le joueur a retrouvé ses sensations de buteur avec,  pour le moment, six (6) réalisations.

BOUA Koffi est un fonceur. BOUA Koffi est un battant. Mais BOUA Koffi s’est illustré depuis quatre ans qu’il évolue à l’ASEC Mimosas comme un attaquant maladroit, techniquement limité, un joueur moyen. Cette image lui est restée collée comme un boulet. Il était devenu la tête de turc des supporters et finalement des dirigeants dont la patience était à bout. Et pourtant, de Maxime GOUAMENE à TRAORE Siaka dit Gigi, en passant par Sébastien DESABRE, tous les entraîneurs de l’ASEC Mimosas lui ont accordé leur confiance. BOUA Koffi tentait à son niveau de mériter la confiance de ses différents entraîneurs. Mais il n’y était jamais parvenu en tant que buteur. La saison dernière, exaspérés par le manque de réalisme de cet attaquant, les dirigeants mimosas l’ont prêté à Issia Wazi. Et surprise ! BOUA Koffi planta quelques buts. L’ASEC Mimosas crut que le joueur avait vaincu le signe indien, que c’était enfin le déclic chez lui. Il est rappelé chez les Mimosas à l’intersaison. Mais l’attaquant BOUA Koffi, malgré son envie, sa combativité, sa débauche d’énergie sur l’aire de jeu ne marquait toujours pas pour l’ASEC Mimosas.

 Des penalties et un coup-franc pour se mettre en confiance

N’arrivant toujours pas à trouver le chemin des filets, BOUA Koffi décide de tirer les penalties et les coups-francs de son équipe pour retrouver la confiance du buteur. Cet exercice lui réussit. Il commence d’abord par transformer trois penalties respectivement contre la JCAT battue (3-1) lors de la 7e journée (59e), le dimanche 16 décembre 2012; puis, face au COK battu (2-0), le vendredi 1er février 2013, lors de la 13e journée, à la 76e minute; enfin, face au Rail Club du Kadiogo,  (38e) lors du match des 16es de finale retour de la Coupe de la Confédération sanctionné par un nul (1-1), le samedi 6 avril 2013. BOUA Koffi retrouvant progressivement la confiance transforma magistralement un coup-franc face au Sporting Club de Gagnoa (23e) lors du déplacement de l’ASEC Mimosas dans la Cité du Fromager, pour le compte de la 18e journée de la Ligue 1, le mercredi 10 avril dernier. Ce qui fait un total de 4 buts sur coups de pied arrêtés.

 Et maintenant des buts en pleine action

De plus en plus en confiance, BOUA Koffi a ensuite marqué deux buts sur des actions collectives. Le premier, il l’a joliment marqué de la tête sur un centre parfait de GOUA Mahan Marc (19e) contre l’ASI d’Abengourou en quarts de finale de la Coupe nationale 2013, ouvrant la marque, ce jour-là, pour son équipe. Et le second, c’était récemment contre la SOA battue (3-0) lors de la 22e journée de la Ligue 1. BOUA Koffi avait marqué son deuxième but sur une action de jeu à la 78e minute, portant son total buts à 6, pour la première fois, en une saison, sous les couleurs de l’ASEC Mimosas. A l’image de ce garçon, c’est toute l’équipe de l’ASEC Mimosas qui est en net progrès dans le jeu. « Nous sommes en train de construire une équipe. Il nous faut du temps, du travail et de la patience. Aujourd’hui, notre travail commence à payer, les progrès individuels et collectifs de l’équipe sont de plus en plus visibles. On joue de plus en plus vite, les joueurs trouvent facilement leurs repères. Et certains joueurs comme BOUA Koffi, dans cette mouvance, retrouvent leur efficacité devant le but par la même occasion », indique TRAORE Siaka, l’entraîneur de l’ASEC Mimosas.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × 5 =