L’étonnant KONE Nabi

 

 

KONE Nabi Ibrahim, le défenseur central de l’ASEC Mimosas est un phénomène. Il étonne par sa force de caractère, mais aussi par son talent. Ce joueur venu de l’Entente Sportive de Bingerville est aujourd’hui l’un des piliers de la formation mimosas. Découverte.

 

KONE Nabi Ibrahim a un prénom plein de symbole. Nabi Ibrahim signifie en arabe l’envoyé ou le prophète Ibrahim (ou le prophète Abraham chez les chrétiens). Est-ce ce qui lui confère sa forte personnalité, malgré son apparente timidité et sa démarche lourde et nonchalante? Arrivé de l’ES Bingerville en début de saison, il était bien parti pour jouer les seconds rôles et pire pour faire partie des joueurs à libérer durant le mercato de la mi-saison. Et pour cause, ce défenseur axial traînait le lourd handicap du surpoids. Il pesait presque 90kg pour 1,78m. Il ne faisait pas partie des plans de l’entraîneur TRAORE Siaka dit Gigi. «KONE Nabi Ibrahim ne faisait même pas partie des trois défenseurs mimosas titulaires dans l’axe. Il était barré par SOUMAHORO Bangaly et les deux promus de l’Académie MimoSifcom, KOUAME Koffi Constant et KANGOUTE Adama. Mais il a accepté courageusement de travailler pour se débarrasser de ses kilos en trop», reconnaît son entraineur TRAORE Siaka dit Gigi. KONE Nabi ne fait pas non plus partie des 18 joueurs sélectionnés à chaque journée durant toute la première phase de la Ligue 1 et les quatre premiers matches de la phase retour. Il ronge son frein, attendant son heure. Mais entre-temps, il entretient bien la forme dans le championnat réserve.

 

KONE Nabi entre dans l’équipe et il n’en ressort plus

 

Et puis, KOUAME Koffi Constant se blesse durant les matches aller. KANGOUTE Adama est appelé pour le remplacer et le nom de KONE Nabi Ibrahim commence à apparaître sur la liste des 18 comme remplaçant. Lors du match retour ASEC Mimosas – Rail Club du Kadiogo comptant pour les 16es de finale de l’Orange-CAF Coupe de la Confédération, le samedi 6 avril dernier, au Stade Robert Champroux, KANGOUTE Adama se blesse, en première mi-temps. KONE Nabi est appelé à le remplacer. Il convainc son entraîneur, ses dirigeants et les Actionnaires. Entré dans l’équipe. il n’en ressortira plus. Il est titularisé au match suivant lorsque l’ASEC Mimosas fait un déplacement périlleux à Gagnoa pour affronter le Sporting Club local qui l’avait battue (1-3), un dimanche 2 décembre 2012 lors de la 5e journée, au Stade Robert Champroux. KONE Nabi fait encore un match propre sans aucune bavure. «Pour moi, il est aujourd’hui l’une des grandes satisfactions parmi les recrues de l’intersaison», assure son entraîneur qui ajoute en citant ses qualités: « Il est très costaud physiquement. il est fort dans les duels et il sait aussi jouer par anticipation».

 

Il allie à merveille un caractère d’acier au talent

 

KONE Nabi est aussi très bon de la tête. Il sait allier à merveille son caractère d’acier à un talent indéniable. Il sait jouer aussi à la fois avec finesse et rugosité quand il le faut soit pour enrayer une action adverse dangereuse soit pour intimider un adversaire remuant. Et à la 21e journée, KONE Nabi Ibrahim a démontré des talents de buteur. Ce jour-là, sur un corner, il avait inscrit de la tête le second but de son équipe contre le Stella Club qui l’avait finalement emporté (3-2). Et puis, le samedi 1er juin dernier, contre la SOA, lors de la 22e journée de la Ligue 1, il a encore marqué de la tête sur un corner. En plus d’être un excellent défenseur axial, KONE Nabi Ibrahim se montre de plus en plus un redoutable joueur de tête doublé d’un buteur sur les coups de pied de coin de son équipe. Ce garçon est vraiment étonnant.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

onze + quinze =