Commentaires de l’exercice comptable 2012

En reprenant les mots du Président du Conseil d’Administration de l’ASEC Mimosas, Maître Roger OUEGNIN, lors de la présentation des vœux de l’année 2013 dans les colonnes du numéro 1097  de notre « Magazine Mimosas – Les enfants s’amusent» (daté du 27/12/2012), on peut affirmer avec lui que « 2012 comme 2011 n’a pas été pour l’ASEC Mimosas une belle année ni sur le plan sportif ni sur le plan financier ».

 L’année 2012 s’est donc terminée, pour l’ensemble des activités de notre Club sur une perte de 52  millions FCFA, contre un bénéfice de 3,7  millions FCFA en 2011. Ce résultat provient essentiellement d’une baisse générale des revenus de 56 millions FCFA, le niveau de charges restant stable sur les deux exercices.

 Les résultats obtenus sont aussi la résultante de la stratégie mise en œuvre tout au long de l’année 2012  et qui sont axés autour des trois point suivants :

 La diversification des revenus du club par :

• Ouverture du complexe sportif de Sol Béni au public à travers les activités suivantes :

              • Sport-loisir enfants

              • Sport-loisir adultes

              • Restaurant

              • Hôtel

              • Cabinet de Kiné / Ostéopathie

              • Evènementiel

• Mise en onde de la Radio JN (96.6 FM)

 La poursuite des investissements au niveau de l’Académie MimoSifcom,

 La maîtrise des dépenses et des investissements.

 Cette vision de diversification et d’augmentation des revenus du club n’est pas nouvelle mais n’a pas pu être mise en œuvre plus tôt du fait de la crise sociopolitique de ces dernières années. Cette stratégie a entraîné de nouvelles charges en 2012 qui restent à être couvertes dès la prochaine année.  Aussi un travail important doit être entrepris pour faire connaître nos activités afin de mieux les vendre.

 Concernant les charges :

 L’ensemble des entités de l’ASEC Mimosas confondues (Complexe Sol Béni, Section Football, Académie MimoSifcom, ASEC Communication, CNACO) ont connu, en 2012, une  stabilisation des charges (1,135 milliard FCFA)

 On notera cependant une répartition des dépenses différentes correspondant à des choix opérés par notre club.

Ainsi, trois rubriques ont connu de fortes augmentations, il s’agit des « Autres Charges »,  des « Services Extérieurs », et des charges liées au Projet Radio JN.

 Les Autres Charges (263 millions FCFA au 31 décembre 2012) sont constituées essentiellement des frais de fonctionnement liés au site de Sol Béni et par les activités qui s’y déroulent. Ceux-ci ont connu une augmentation de 57 millions FCFA passant de 183 millions FCFA à 241 millions FCFA (+31 %). Notre complexe sportif s’est ouvert au public en septembre 2011 et cela entraîne des charges de fonctionnement évidemment importantes en vue de percevoir des revenus conséquents.

 Quant  aux « Services Extérieurs », regroupant  les charges de location, d’entretiens et de réparations, des honoraires, des mises au vert, des frais de télécommunication… , ceux-ci ont augmenté de 5 millions FCFA (+3%) en 2012 pour s’établir à 152 millions FCFA (contre 148 millions FCFA en 2011), justifiés essentiellement par une hausse des frais d’honoraires-conseils dans la recherche de financement qui devraient aboutir en 2013.

 Concernant l’augmentation des charges liées à la SARL ASEC COMMUNICATION qui intègre, pour un meilleur suivi, les coûts liés au Projet RADIO JN, elles sont relatives à sa mise en onde effective en 2012. Ce nouveau média nécessite des moyens humains et matériels importants avant de pouvoir générer du chiffre d’affaires dès 2013.

 Dans le même temps, pour pouvoir compenser l’augmentation des coûts liés aux rubriques précédentes, il a fallu opérer certaines coupes budgétaires au niveau des rubriques suivantes :

– Les charges du personnel et notamment les primes de résultats (primes de matches, d’objectifs …) versées aux joueurs et aux encadreurs, ce qui a permis de porter les charges du personnel à 268 millions FCFA contre 400 millions FCFA l’exercice précédent.

– Les frais de représentation qui ont été réduits de 30 millions de FCFA,

– Les frais financiers connaissent une baisse de 14 millions de FCFA.

 Pour résumer, en 2012, notre club a su maîtriser ses dépenses au même niveau qu’en 2011 en s’attachant à :

– Réduire certaines rubriques encore compressibles,

– Augmenter les dépenses dans les rubriques correspondantes à des activités qui seront génératrices de revenus dans les prochaines années.

 S’agissant des revenus :

 L’ensemble des revenus des entités de l’ASEC Mimosas a connu une baisse de 56 millions de FCFA (-5%) entre 2011 et 2012 passant de 1,139 milliard FCFA à  1,083 milliards FCFA en 2012.

 Cette baisse s’explique par deux phénomènes clairement identifiés qui sont les transferts de joueurs et la participation aux ¼ de finale de la Coupe d’Afrique.

 Dans le détail, on observe donc :

– Suite à la décision de la FIF d’offrir gratuitement les entrées au stade lors des matches de Ligue 1 et de Coupe Nationale, les recettes sont nulles pour l’année 2012, contre des recettes de 2,2 millions FCFA en 2011.

 

– Les revenus issus des transferts de joueurs (31 millions FCFA), des indemnités de formation (68 millions FCFA), des  mécanismes de solidarité (22 millions de FCFA) et des autres produits de transfert (1 million de FCFA) se chiffrent à 123 millions de FCFA cette année contre 448 millions FCFA en 2011, soit une baisse de revenus de 325 millions FCFA.

– L’ensemble des produits constitués des sponsors, de la subventions FIF et CAF et des divers donateurs ont diminué de 43 millions FCFA passant de 590 millions FCFA en 2011 à  546 millions FCFA en 2012.  Cette situation est expliquée essentiellement par la non-participation du club aux compétitions internationales de la CAF et ce malgré la hausse en 2012 de 87 Millions FCFA (passant de 338 à 425 Millions) des revenus en provenance des sponsors.

 – L’ouverture au public du complexe sportif de Sol Béni a également permis de compenser en partie le manque de revenus. On note à cet effet une augmentation des revenus provenant de ces activités évaluées à 316 millions de FCFA pour porter la rubrique « Autres produits » à 362 millions FCFA en 2012.

 Au niveau du bilan :

 La situation nette est en régression et se chiffre à 2,989  milliards FCFA en 2012 contre 3,269 milliards FCFA en 2011, soit une baisse de 280 millions FCFA expliquée par le report des pertes antérieures des différentes entités non suffisamment couvertes par le résultat excédentaire généré par la section football.

 L’endettement global (emprunts, dettes fournisseurs, autres dettes) est en baisse de 200 millions FCFA pour s’établir à 1,322 milliard FCFA en 2012 contre 1,523 milliard FCFA l’année précédente,  traduisant un effort d’assainissement des relations financières avec les tiers et banquiers.

 Les immobilisations nettes (3,913 milliards FCFA), les créances (1,019 milliard) ainsi que les disponibilités sont en baisse de 426 millions FCFA due à la restructuration des lignes bancaires à court terme, atténuée aussi bien par la hausse des investissements en cours à Sol Béni (hôtel, restaurant, et activités loisir) pour 53 millions FCFA que par l’amélioration du recouvrement des créances qui a permis en 2012 d’encaisser environ 117 millions FCFA.

 En conclusion, malgré des difficultés de trésorerie et des résultats financiers négatifs liés à des résultats sportifs décevants, l’ASEC Mimosas, à travers toutes ses activités, continue de se construire et nous sommes confiants quant à la capacité de notre club, riche d’un complexe sportif unique, d’une expérience forte, de partenaires fidèles, d’une stratégie ambitieuse et d’hommes et de femmes ayant foi dans notre projet, à atteindre les objectifs fixés en terme de résultats sportifs et financiers dans les toutes prochaines années.

 

Bonne saison sportive à tous et à l’année prochaine.

La Direction Générale

Télécharger le compte d'exploitation 2012

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − 9 =