Une victoire en attendant le RCK

L’ASEC Mimosas a peiné mais a assuré l’essentiel en s’imposant sur le score de 2 buts 1, face à l’ES Bingerville, la lanterne rouge du championnat, cet après-midi, au Stade Robert Champroux.

L’ASEC Mimosas dans des Couleurs inhabituelles (gris et jaune) et l’’ES Bingerville entament le match avec le même  dispositif, en 4 – 5 – 1. Ce sont les Banlieusards qui se montrent les plus dangereux en ce début de match par cette action de la 3e mn. Heureusement que Komenan Sylvain est très vigilant pour faire échec à l’avant-centre Bingervillois, Sahui Laurent Cédric.  Les Mimos tentent de réagit  mais les maladresses  technique font légion. L’ES Bingerville est dominatrice face à une équipe de l’ASEC Mimosas qui manque de percussion. La première occasion de but de l’ASEC n’intervient qu’à la 31e mn. Dieng Adama envoie une balle dans la profondeur à destination de Koffi Gautier dont le shoot trouve le petit filet des buts du gardien Gbané Mohamed.
A la 36e mn, l’ES Bingerville est récompensée par sa domination, suite à un coup franc magistralement exécuté par Diabaté Inza. L’ES Bingerville ouvre logiquement le score (0 – 1 ; 36e mn). Le temps pour l’entraineur Traore Siaka d’apporter un réaménagement dans son équipe, un peu  à la peine, en cette première partie. Dieng Adama, physiquement à cours, est remplacé par Koffi Foba Stevens. L’ASEC Mimosas tente de se réveiller. A la 42e mn, Bamba Nemblesseny sur le coté droit de l’attaque, envoie un centre, repris de la tête par  Soumahoro Bangaly monté aux avants postes. Malheureusement la  tentative du défenseur en dévié en corner par le gardien Banlieusard.  Les Mimos reviennent à la charge, à la 44e mn. Le corner exécuté par  Bamba Nemblesseny  passe entre les mains du gardien, et Koffi Foba accompagne le ballon dans les filets. Mais le but est refusé par l’arbitre qui signale une charge sur le gardien Gbané Mohamed  de l’ES Bingerville.
Les équipes rejoignent les vestiaires avec ce court avantage des Banlieusard.

L’ASEC reprend la partie avec Boua Koffi, entré en lieu et place d’Okan Agoussi. Dès le coup d’envoi de cette seconde partie, le nouvel entré obtient l’opportunité de mettre la parité au score sur un service de Koffi Foba, mais il rate monumentalement son shoot.
L’ASEC Mimosas se jette résolument  en attaque et s’expose à des contre- attaques adverse, comme celui de la 54e mn qui met au duel le défenseur  Soumahoro Bangaly  à l’ailier gauche, Djobo Atcho. Le dernier cité s’écroule dans la surface de réparation. L’arbitre Diomande Abdoul Karim siffle le penalty. Heureusement que le gardien Komenan Sylvain sort le grand jeu pour prendre sa revanche sur Diabaté Inza dans l’exécution du coup de pied arrêté. Malgré cet avertissement les Mimos ne relâchent pas prises. Ils insistent et obtiennent l’égalisation à 64e sur un penalty, suite à une main dans la surface de réparation d’un défenseur Bingervillois. Boua Koffi se charge de l’exécution pour égaliser en faveur de l’ASEC Mimosas (1 – 1 ; 64e mn).  Revigoré par cette égalisation, les Mimos trouvent  les ressources pour prendre l’avantage à la 71e par Koffi Gautier suite à une contre –attaque (2 – 1 ; 71e mn).  L’ASEC Manque même l’occasion de corser l’addition à la 82e mn, par le défenseur Koné Assane qui voit son plat du pied  raser le montant gauche du gardien de l’ES Bingerville. Les Banlieusards se révoltent et mènent une offensive à la 86e mn. Dans un cafouillage Diabaté Inza marque de la main. L’arbitre est aidé par son assistant pour constater l’irrégularité du but. Inza écope de son deuxième carton jaune et est donc exclut du match. Le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflé final de l’arbitre.
L’ASEC Mimosas prend les trois points de la victoire. Ce qui la met dans les meilleurs dispositions pour recevoir  les Burkinabés du Rail Club de Kadiogo, le samedi 6 avril prochain, pour le compte du match retour des 16es de finale de l’Orange-CAF Coupe de la Confédération.  

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − 6 =