« L’ASEC Mimosas est une grande entreprise »

 

Joueur talentueux de sa génération, ce qui lui valut le  surnom « Maestro », KOFFI Koffi Laurent n’a malheureusement pas connu la carrière qu’il aurait méritée. Celle-ci a été arrêtée prématurément à cause d’une double fracture à la jambe gauche, en 1981, en Coupe nationale contre l’AS Divo.

Il était l’invité de l’émission à succès « Le Salon des Actionnaires » sur Radio JN, le samedi 23 mars dernier. Nous avons profité de sa présence à Sol Béni pour avoir son point de vue sur certains sujets. Interview

Vous avez participé à l’émission « le Salon des Actionnaires » dédiée aux anciennes gloires de l’ASEC Mimosas. Avez-vous un commentaire à faire sur cette production de Radio JN?

C’est une superbe émission à laquelle j’ai pris plaisir à prendre part en compagnie de Clément DIAKITE et KOUABENAN Kossonou. Elle permet aux Actionnaires et aux sportifs en général, d’avoir de plus amples informations sur les vedettes avec lesquelles ils ont, autrefois, partagé des moments de joies mais aussi de tristesses.

 Quel appel lanceriez-vous à ces anciens pour leur participation active à cette émission?

Il est vrai que certaines personnes, qui ont été des « stars » autrefois et  qui se retrouvent aujourd’hui en difficulté dans la vie courante, hésitent à se représenter en public. Mais, il faut pouvoir dépasser cet à priori pour la cause de l’ASEC Mimosas. La participation à cette émission est aussi une contribution des anciens à l’édification de l’ASEC Mimosas. Il faut leur lancer des appels à travers les Médias du club que sont : Radio JN, le site internet et le Magazine Mimosas.

 Quel est votre sentiment sur le projet de Radio JN mis en place par les dirigeants de l’ASEC Mimosas?

L’ASEC Mimosas est une grande entreprise qui a besoin de communiquer. La radio, en plus des supports déjà existants, ne peut qu’accroitre le champ d’action de la communication de l’ASEC Mimosas. La radio est donc la bienvenue.

 Que pensez-vous de Sol Béni ?

Il y a 30 ans que je suis parti de l’ASEC Mimosas. A notre temps nous n’avions pas tout ça. Il y a eu une grande évolution et Sol Béni est le résultat de l’énorme travail accompli par les dirigeants Mimos.

 Suivez –vous encore l’équipe de l’ASEC Mimosas ? Comment jugez-vous les résultats actuels de cette équipe ?

Je suis  l’équipe et je crois que rien n’est encore perdu malgré la 5e place qu’elle occupe actuellement. Le problème aujourd’hui, est que tous les joueurs se valent. Tous sont passés par des centres de formations et même, certains joueurs des équipes adverses ont été formés à l’Académie MimoSifcom. Il n’est désormais pas facile à l’ASEC ou à l’Africa de s’imposer. Mais la différence se fait toujours en fin de saison. Parce que l’ASEC Mimosas a pris une avance dans son organisation.

 Quel grand souvenir retenez- vous de votre passage à l’ASEC Mimosas ?

C’est mon premier match en Coupe d’Afrique avec l’ASEC Mimosas. Du CO Bouaflé, j’ai atterri à l’ASEC Mimosas  en fin d’année 1980. Alors que je n’avais disputé aucun match de championnat, j’ai été titularisé en Coupe d’Afrique, contre le Seib Diourbel de Dakar, au Stade Léopold Sédar Senghor. Malgré notre défaite, sur le score de 2 but à 1, j’ai fait un grand match et un journal de la place avait fait sa « UNE » sur moi en titrant « le N°10, un joueur d’avenir».  Tout le monde était content de ma prestation.

 Quelles différences faites-vous entre l’équipe d’aujourd’hui, et celle de votre époque ?

A notre époque, il n’y avait pas de centres de formation. C’était des talents innés. Nous étions guidés par notre simple envie de produire du beau jeu. Aujourd’hui, les joueurs sont fabriqués et sont plutôt orientés vers d’autres cieux. Avec cette organisation de l’ASEC Mimosas je comprends difficilement que, même si,  elle n’est pas championne, qu’elle ne puisse pas avoir au moins le meilleur joueur ou le meilleur buteur de la saison.

 Avez-vous quelques choses d’autres à dire ?

Je remercie la cellule communication de l’ASEC Mimosas, plus particulièrement Radio JN et Clément Diakité qui m’ont fait l’honneur  de m’inviter à l’émission «Le Salon des Actionnaires ». Je souhaite une merveilleuse continuité aux dirigeants Mimos, dans la grande édification de l’ASEC Mimosas.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × un =