Le RCK attend de pied ferme l’ASEC Mimosas

 

Après avoir éliminé les Nigériens du Sahel SC de Niamey lors du Tour Préliminaire, les Faucons burkinabè du Rail Club du Kadiogo sont décidés à épingler les Ivoiriens de l’ASEC Mimosas à leur tableau de chasse. Pour cela, ils entendent prendre une option sur la qualification dès la manche aller, ce dimanche, au Stade Municipal de Ouagadougou.

Le prochain adversaire de l’ASEC Mimosas en 16es de finale de la Coupe de la Confédération, le club burkinabè du Rail Club du Kadiogo (RCK) a le vent en poupe actuellement. En effet, après avoir écarté de son chemin le Sahel Sporting Club du Niger lors du Tour préliminaire avec un nul 1 but partout à Ouagadougou, puis une belle petite victoire 0-1 à Niamey, le club orange et noir de Ouagadougou a réussi une belle entame dans le championnat national de football de 1re division. Pour la 1ère journée de championnat qui s’est jouée le week-end dernier, c’est l’un des clubs phares du football burkinabè, l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) qui a fait les frais de la bonne forme actuelle du RCK. Les protégés du président El Hadj Oumar Razack TAPSOBA ont ainsi dominé l’EFO sur le score de 1 but à 0 grâce à une réalisation de leur buteur Blaise YAMEOGO, à la 15e mn, à la suite d’un beau mouvement offensif. Ce dernier n’est autre que le buteur des Faucons du RCK lors du match retour face au club nigérien du Sahel SC. Une phase des préliminaires que le RCK a joué sans avoir livré aucun match officiel auparavant et face à l’ASEC Mimosas qui arrive sur les bords du Kadiogo avec 16 rencontres de championnat de ligue 1 de Côte d’Ivoire dans les jambes, on s’interroge sur les atouts du représentant burkinabè pour faire face à l’adversité du club ivoirien.

 

Cette équipe du RCK mise sur un groupe jeune, combatif, solidaire guidé par un mental qui lui permet de faire la différence. Son milieu bien dense avec le longiligne Elisée TO et Jamal ILEPEJU se transforme en deux rideaux défensifs dès la perte du ballon avec une défense centrale conduite par la paire Roger SIRIMA, le capitaine et Abdoulaye TRAORE qui savent faire la différence sur les balles aériennes. Ils sont également vifs dans les relances. L’attaque conduite par André YAMEOGO manque souvent de réalisme et de lucidité et doit faire appel parfois au talent de l’attaquant de soutien Blaise YAMEOGO. Ces jeunes du RCK ont bien envie de prouver quelque chose et sont hyper motivés surtout que l’adversaire des 16es de finale se nomme ASEC Mimosas qu’ils veulent ajouter à leur tableau de chasse. Si l’ASEC va avec les faveurs des pronostics, pour l’entraineur du RCK, Malo KAMOU, le ballon roule pour tout le monde et il a de sérieux espoirs que ses garçons peuvent réaliser quelque chose dans ces 16es de finale. Notons que le technicien Malo KAMOU s’est distingué de 2009 à 2010 avec le club du BPS de Koudougou (la 3e ville du pays) qu’il avait conduit au 6e rang du championnat national de 1re division après avoir occupé pendant de longues journées le fauteuil de leader. Il avait même été couronné lors de la même saison meilleur entraîneur par les journalistes sportifs du Burkina.

                                                   

                                                                                                                                                                                                                                    TB, correspondant à Ouaga'

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × trois =