Les Actionnaires sont confiants

 

Malgré des résultats en dents de scie en Ligue 1 de leur équipe, les Actionnaires et Sympathisants du club Jaune et Noir affichent une confiance déconcertante quant au déplacement de l'ASEC Mimosas,au Burkina Faso, pour affronter au Rail Club du Kadiogo, ce dimanche 17 mars, lors des 1/16e de finale aller de l’Orange-CAF Coupe de la Confédération.  « L’ASEC piétine en Ligue 1, mais elle passera le cap Burkinabé », voilà en bloc, ce qu’on peut retenir du panel que nous avons réalisé.
 

Kouadio Suzane (Fleur Mimosas) :
« Je suis optimiste et confiante »

« L’ASEC Mimosas part largement favorite, au Burkina Faso. Même si l’équipe connaît des difficultés actuellement en championnat, je suis optimiste et confiante que notre équipe se fera respecter. Il est vrai que le football burkinabé connaît une nette évolution, mais comparé à la Côte D’Ivoire, il n’y a pas photo. Je vois déjà l’ASEC Mimosas en 1/8e de finale de cette compétition ».

TRA Bi Youan Vincent (Actionnaire)
« L’ASEC Mimosas a son mot à dire »

« L’ASEC Mimosas est une vielle habituée des joutes africaines. Malgré ses difficultés actuelles sur le plan local, l’ASEC Mimosas a son mot à dire dans cette Orange-CAF Coupe de la Confédération  et passera cette première étape sans grandes difficultés ».

Koffi Dongo (Actionnaire du comité de base d’Abobo plaque 1)
« Je suis beaucoup confiant »

« L’ASEC Mimosas peut gagner au Burkina, mais, il va falloir que nos joueurs mettent un peu de volonté et de determination dans leur jeu. Le football ivoirien est nettement au dessus de celui du Burkina, même si ces derniers temps, l’équipe nationale du Burkina Faso a fait des prouesses. Je suis beaucoup confiant ».

Mariame Konaté (Fleur Mimosas)
« Il ne faut pas sous-estimer les Burkinabé »

« L’ASEC Mimosas a les moyens et la capacité d’aller s’imposer au Burkina Faso dans ce match aller des 1/16e de finale de l’Orange-CAF Coupe Confédération. Mais il ne faudra surtout pas sous-estimer cette équipe qui est allée chercher sa qualification au Niger, en terre étrangère. L’entraîneur TRAORE Siaka  doit voyager avec les joueurs aptes à relever ce défi de la victoire au Burkina Faso».

KOUAME Ipou Pascal (Président du sous- comité BC d’Abobo)
« L’ASEC est favorite »

« L’ASEC Mimosas, de par sa notoriété, part avec la faveur des pronostics. Ajouté à cela, le championnat ivoirien est en cours depuis le mois de novembre dernier alors que celui du Burkina Faso vient juste de débuter.  L’ASEC est plus en jambe que l’équipe du Rail Club du Kadiogo. L’ASEC Mimosas doit nécessairement l’emporter pour aussi se refaire un moral sur le plan national ».

BAMBA Salifou (Actionnaire d’Anyama)
« L’ASEC passera cette étape »

« J’assiste à tous les matches de l’ASEC Mimosas. C’est presque une obligation pour moi  d’être au stade pendant les matches de l’ASEC Mimosas. Je demande aux joueurs et aux dirigeants de faire des efforts supplémentaires pour que l’ASEC Mimosas retrouve, ne serait-ce que sa position de leader du football ivoirien. Malgré les difficultés actuelles nous passerons ces 16èmes de finale ».

KARAMOKO Gaoussou (Speaker de la FIF)
« L’expérience de l’ASEC peut faire  la différence »

« De par son vécu, l’ASEC Mimosas a engrangé une somme colossale d’expérience qui pourrait lui permettre de faire un bon résultat au Burkina Faso et donc de passer aisément ce tour des 1/ 16e de finale de l’Orange-CAF Coupe Confédération , face au Rail Club de Kadiogo. La Ligue 1 a un très bon niveau, ce qui sera un avantage pour cette équipe de l’ASEC Mimosas ». 

 

                                                                                                                                                                                                                                    Propos receuillis par H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit + douze =