« Faire du rêve de Radio JN une réalité »

 

Martial ASSEME est un passionné de radio avec des idées plein la tête. Récemment nommé Responsable des programmes de la Radio JN, cet homme de médias et plus précisément de la radio compte mettre tout en œuvre pour faire de Radio JN, la première radio sportive de Côte d’Ivoire.  Il s’est ouvert au Magazine. Interview.

Vous êtes le Responsable des programmes de Radio JN. Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Je suis Martial ASSEME. Je suis un professionnel des medias dont l’essentiel du parcours de journaliste, tant au niveau national qu’international prend sa source dans le domaine de la radio.

Comment s’est passé votre recrutement à l’ASEC Mimosas?

J’ai été informé que les dirigeants de l’ASEC MIMOSAS étaient en quête d’un responsable des programmes de RADIO JN. Je me suis rapproché du Directeur Général du Club, M. Benoit YOU, pour en savoir davantage sur le projet. Ce dernier m’a contaminé avec l’ambition qu’il nourrit pour cette radio. C’est ainsi que j’ai accepté de travailler pour ce projet.

Vous êtes de retour des USA où vous travailliez pour le compte de l’ONU.  Qu’est-ce qui a motivé votre choix pour  la Radio JN ?

L’ASEC est un club ambitieux qui a toujours su relever les défis. C’est une formation sportive qui a, à son actif, plusieurs titres. L’ASEC, c’est également un projet visionnaire, qui est celui de l’Académie MimoSifcom, de laquelle sont sortis des footballeurs de haut niveau et qui font leur preuve dans les championnats du monde entier. Aujourd’hui, c’est Radio JN, avec l’ambition d’en faire la radio numéro 1, sur le sport en Côte d’Ivoire. C’est un défi qui, selon moi, peut être relevé, et je veux être de ceux qui contribueront à faire de ce rêve une réalité.

Quel est l’état des lieux que vous avez fait dès votre prise de fonction ?

Il y a de jeunes journalistes et animateurs très motivés, désireux de s’améliorer et de parfaire la qualité de leurs émissions, qui font déjà tourner cette radio. Je veux les saluer et les encourager pour le travail abattu mais je les exhorte surtout à persévérer. Et pour ce qui m’est donné de voir depuis quelques jours lors de mes échanges avec cette jeune équipe, j ’ai la conviction que cette radio va faire parler d’elle en bien, dans un avenir proche.

En quoi consiste le rôle d’un responsable des programmes ?

Pour l’essentiel, l’on peut retenir qu’il a pour mission d’élaborer une bonne grille de programmes, c’est-a-dire, proposer des émissions qui remportent l’adhésion des auditeurs. Et c’est cette tâche que j’essaierai d’accomplir avec l’aide de mes nouveaux collaborateurs.

Que comptez-vous apporter de nouveau à Radio JN ?

Je ne détiens pas des pouvoirs surnaturels encore moins magiques mais je compte mettre mes expériences acquises aux niveaux national et international à la disposition de cette jeune radio et de l’équipe avec laquelle je vais travailler. On va essayer d’améliorer la qualité des émissions, en proposant des programmes dans lesquels tous les amoureux de sports se retrouvent. Nous allons initier beaucoup plus de contact avec nos auditeurs en multipliant les émissions interactives. Je préfère ne pas dévoiler les surprises que nous réservons aux auditeurs. Je leur conseille juste de rester à l’écoute de Radio JN-96.6 FM.

Quel est votre ambition avec cette radio ?

Mon ambition, c’est de faire en sorte que Radio JN procure davantage de plaisir et de satisfaction aux auditeurs à mesure que les jours passent. C’est surtout, faire en sorte que Radio JN réussisse le pari de devenir numéro 1 sur le sport en Côte d’Ivoire.

Avez –vous un mot de la fin pour boucler cette interview ?

Mon mot de la fin s’adresse aux actionnaires. Ils ont toujours été derrière leur club pour pousser à remporter des titres, sur le plan national et continental. Aujourd’hui, je leur demande de faire bloc derrière Radio JN en se connectant sur les 96.6 FM pour aider l’ASEC Mimosas à gagner un autre titre, celui de la première radio sportive de Côte d’Ivoire.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf − 19 =