L’ASEC renoue avec la victoire

Après trois journées successives sans victoire, l’ASEC Mimosas a mis les pendules à l’heure,  cet après –midi, au stade Robert Champroux, en prenant le meilleur sur le CO Korhogo, 2 buts à 0, lors de cette 13ème et dernière journée de la phase aller de la Ligue 1 de Côte d’Ivoire.

L’ASEC Mimosas, disposée en 4 – 4 – 2  connait un début difficile. Les Mimos ont une pointe d’attaque de taille, constituée par Boua Koffi et Okan Agoussi (plus de 1m80 chacun.) De l’autre côté, le CO Korhogo oppose une résistance en 4 – 5 – 1 avec le Gragne Fernandez Hermane devant.

Le match connait une entame timide avec une équipe de l’ASEC Mimosas qui essaie, tant  bien que mal de mettre son empreinte sur le jeu. Les Mimos monopolisent le ballon sans pour autant se créer des occasions nettes. La première occasion est celle de la 5e mn. Bamba Nemblesseny, excentré  sur le côté gauche de l’attaque, envoie une frappe qui rase le cadre des buts Korhogolais.  Siby Mohamed, le gardien Mimosas passe un début de match tranquille.

L’ASEC accélère le jeu. A la 37e mn, dans un duel avec le dernier défenseur Korhogolais, Boua  Koffi prend le dessus et file vers le but. Malheureusement, l’arbitre l’arrête dans son élan pour un anti-jeu commis sur le défenseur.  A la 42e mn, la frappe de Traoré Moussa est contrée de la main par un joueur du COK dans sa surface de réparation. L’arbitre apprécie mal la faute et siffle un coup franc pour l’ASEC au lieu du penalty.

La domination Mimos est stérile jusqu’à 44e minute. A la conclusion d’un jeu à une touche de balle, le tir enveloppé de Traoré Moussa heurte la barre transversale du but Korhogolais. En attaquant opportuniste, Okan Agoussi surgit pour placer le ballon au fond des filets de Koussoubé Abdou Rahim, le gardien de but du COK (1 – 0 ; 44e mn). Il était temps car l’arbitre n’accorde qu’une seule minute de temps supplémentaire avant d’inviter les deux équipes à la pause.

En seconde période, les Mimos n’en démordent pas. Ils continuent d’ harceler le camp Korhogolais. A la 54e mn, ils obtiennent un coup franc. A l’exécution, Okan Agoussi place une balle qui touche la barre transversale avant de tomber sur la ligne de but. Il n’y a pas but, signale l’arbitre. A la 67e mn les Mimos reviennent à la charge avec Mohamed Wonkoye, entré en lieu et place de Traoré Moussa. Très percutant, il ouvre des brèches pour  ses coéquipiers qui n’en profitent pas. Le CO Korhogo est dominé mais ne rompt toujours pas.

Koffi Foba fait son apparition à la 75e mn, à la place de Bamba Nemblesseny. Sur son premier ballon, il met le turbo et se retrouve dans la surface de réparation adverse. Dans sa tentative de frappe, il est rudoyé par Comara Cheick, le défenseur central du COK. Le penalty indiscutable est sifflé par l’arbitre. Sans trembler, Boua Koffi se saisit du ballon et prend le gardien à contre-pied (2 – 0 ; 77e mn).  Le match s’anime encore plus. Les entrées font vraiment du bien à l’équipe de l’ASEC Mimosas. Korhogo tente, tant bien que mal, de réduire le score. Mais, c’est sans compter sur la vigilance de la défense Mimos conduite par le gardien Siby Mohamed. Le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflé finale de l’arbitre.

L’ASEC Mimosas remporte cet ultime match de la phase aller. Ce qui est une véritable bouffé d’oxygène pour Traoré Siaka et ses poulains dont l’objectif est de prendre la tête du classement.

H. Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 + 12 =