L’ASEC Poursuit son ascension

 

L’ASEC Mimosas a fait une entrée remarquable dans l’année 2013. Dans le match de la 9ème journée de la Ligue 1 qui constituait son premier match de l’année, les Mimos ont fait mordre la poussière aux militaires de la SOA. Les Jaune et noir ont littéralement dominé les militaires sur le score de  3 buts à 1, ce samedi, après-midi au Stade Municipal de Yamoussoukro.

Sûrement gêné par le vent sec de l’harmattan qui souffle sur le stade municipal de Yamoussoukro, les Mimos subissent  le jeu en début de match. Après seulement 2 mn de jeu, la SOA obtient un coup franc à l’entrée de la surface de réparation de l’ASEC Mimosas. Son ailier gauche, Séka Mounet Pascal place une balle qui va heurter la barre transversale des poteaux de Sylvain Komenan.
Jusqu’à la 12e mn, les militaires, installés dans un système à 4 -5 – 1, semblent imposés leur jeu aux Mimos qui eux sont dans un dispositif de 4 – 4 – 2. Juste après ce temps de flottement, l’ASEC se ressaisie pour donner  la réplique aux militaires. Okan Agoussi profite d’une contre – attaque de son équipe mais ne réussit pas à exploiter la passe en retrait de Sekyere Mark. Ce n’était que partie remise.  3 mn après, soit à la 15e mn, l’ASEC Mimosas ouvre le score par le même Okan Agoussi. Tirant les leçons de son premier échec, l’attaquant mimos, à la limite du hors-jeu, Profite de sa pointe de vitesse pour être à la retombée de la transversale du milieu de terrain  Dieng Adama. Il se retrouve face à Cissé Adama,  le portier de la SOA et place une balle qui va se loger dans les filets (0 – 1 ; 15e mn). Cette ouverture du score met davantage l’ASEC Mimosas en selle. Les Mimos doublent la marque 5 mn après, par Mvondo Michel suite à un travail collectif remarquable.  Traoré Moussa en plein cœur de la surface de réparation glisse une balle dans la course de Mvondo Michel qui place un tir canon que ne peut arrêter Cissé Adama (2 – 0 ; 20e mn). L’ASEC domine le match et se crée de nombreux occasions. Notamment à la 27e mn, Traoré Moussa se retrouve face au gardien Cissé Adama qu’il met dans le vent mais trop excentré, il  manque de lucidité à mettre sur orbite Okan Agoussi dont le shoot devisé, trouve la tête de Boua Koffi qui ne peut cadrer son coup de tête.
Malgré les nombreux assauts Jaune et Noir, le score reste à 2 buts à 0 à l’actif de l’ASEC au coup de sifflet de l’arbitre Diomandé Karim renvoyant les joueurs aux vestiaires.

En seconde période, la SOA tente à nouveau de conduire les débats, cette fois dans un système à 4 – 4 – 2. Ses rares occasions de but sont vite enrayées par la défense de l’ASEC Mimosas qui n’abdique pas.  Peu à peu, elle  reprend sa domination. A la 51e mn, Okan Agousi, offre un plateau d’or à Boua Koffi mais le plat du pied de ce dernier rase le montant droit des buts de la SOA. Les occasions Mimos se multiplient et s’enchaînent. Les Mimos font le siège du camp des Sondjas. A la 54e mn, sur une belle phase de jeu collective, Ablakor Yves reçoit un ballon sur le côté droit et dresse un centre à mi- volée à Okan Agoussi qui n’arrive pas à rabattre le ballon dans les filets adverses. Dans la même foulée, le défenseur Soumahoro Bangaly, monté aux avant-postes  pivote sur lui-même et enclenche une frappe lourde  et aggrave le score (0 – 3 ; 55e mn). Croyant le match plié, les Mimos tombent dans la facilité et encaissent un but à la 71e mn, œuvre de Komenan N’Da Konan, entré à la 60e mn (1 – 3 ; 71e mn). Les carottes étant cuites pour les Militaires, ils ne reviendront pas à la hauteur de l’ASEC Mimosas.

L’ASEC réussit à garder son avantage jusqu’au coup de sifflet finale de l’arbitre de la rencontre. Les Mimos restent ainsi invaincus à l’extérieur. Ils sont sur une série de 4 victoires consécutives.  L’ASEC effectuera un autre déplacement le samedi prochain face à l’AS Denguelé, au Stade de la Paix de Paix de Bouaké, pour une 5e victoire d’affilée.

 

 

H. Koné  

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq − 2 =