L’ASEC, un moteur diesel ?

 

La Ligue 1  observe une pause depuis le dimanche 23 décembre, après les matches de la 8e journée. Elle reprendra ses droits ce week end du samedi 5 au dimanche 6 janvier avec les matches de la 9e journée. L’occasion pour l’ASEC Mimosas et les différents clubs de cette Ligue 1, d’établir un bilan partiel, pour ainsi colmater les brèches et accomplir une bonne suite de saison.
 
Au terme de la 8e journée de la Ligue 1, l’ASEC Mimosas occupe la 4e position du classement à égalité de points avec l’AFAD (2e) et le Séwé Sport de San Pedro (3e). Ces trois clubs talonnent la surprenante équipe du Sporting Club de Gagnoa, le leader avec 19 points +10. L’ASEC Mimosas a réalisé  4 victoires, 3 matches nuls et une défaite. Elle a inscrit 12 buts dont 2 auto-goal contre l’USC Bassam (2è j.) et le Sporting Club de Gagnoa (5è j.) et en a encaissé 9.
Après deux matches nuls consécutifs face au rival l’Africa Sports (2 – 2) et devant l’USC Bassam (1 – 1), les poulains de l’entraîneur TRAORE Siaka ont obtenu leur première victoire en déplacement à San Pedro, au Stade Auguste Denise devant le Séwé Sport, le champion en titre (1 – 2), lors de la 3e journée. 
Cette performance avait été accueillie comme le déclencheur de victoires dans le camp mimos. Erreur ! Le match suivant, l’ASEC Mimosas concède  un autre match nul lors de la 4e journée, à l’ES Bingerville (1 – 1) et enregistre sa 1ère et unique défaite contre le leader actuel, le Sporting Club de Gagnoa (1 – 3), en 5e journée.
 
Fouettés dans leur orgueil, les Mimos décident de prendre les choses en main. Ils alignent 3 victoires consécutives. D’abord en déplacement à Abengourou pour le compte de la 5e journée, les Jaune et Noir gèrent bien la rencontre et l’emportent (1 – 0) face à l’ASI. De retour à Abidjan, ils se jouent successivement de la JCAT (3 – 1) lors de 7e journée et du Stella Club (1 – 0) en 8e journée.
Le démarrage « Diesel » des Mimos a plusieurs raisons. L’une des principales se situerait au niveau de son effectif remanié à plus de 60% après le départ de nombreux joueurs cadres tels que OKOU Zahui, SERI Jean Michaël, SANKARA Robert et autres. Les Ghanéens SEKYERE Mark et IDDI Abdul Ganiyu ont pris du retard sur leurs coéquipiers dans la préparation. SEKYERE n’a disputé que les deux derniers matches alors qu’IDDI Ganiyu n’a pu recouvrer ses sensations pour rendre une copie acceptable de son rendement. Il a du finalement abandonner le navire pour retourner au Ghana. 
Avec un nouvel effectif composé de jeunes joueurs avec une moyenne d’âge de 21 ans, la mayonnaise tarde à prendre mais  beaucoup d’espoir réside quant à la suite de la saison.
Il semble d’ailleurs que le coach TRAORE Siaka ait trouvé son équipe type depuis la belle victoire d’Abengourou.
 
 
 
H.Koné
 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × quatre =