Les Mimos plus forts que les Magnans

L’ASEC Mimosas  a battu cet après midi la formation du Stella Club d’Adjamé sur le score de 1-0, au Stade Robert Champroux de Marcory.

 Ce sont les protégés de Salif Bictogo qui donnent le ton dès le coup de sifflet. Tanoh Jacques, attaquant de pointe, à la 1ère minute, sur un corner venu de la gauche de la défense de Mimos, reprend un ballon du pied droit que Komenan Sylvain, sur la trajectoire, intercepte. Il récidive 4 minutes plus tard. De la tête, Tanoh Jacques envoie un ballon qui passe largement sur la barre transversale.

L’ASEC Mimosas organise la riposte. A la 19e mn, Okan Agoussi, sur un centre de Traoré Moussa, envoie de la tête, un tir cadré. Mais le gardien stelliste, Aifimi Adelhbola écarte le danger.

Boua Koffi à la 22e mn, sur un coup franc dans les 30 m, libère un puissant tir qui passe à coté des cages du Stella Club. 6 mn plus tard, Okan est royalement servi. Seul face à Aifimi, il manque d’ouvrir le score.

Il aurait fallu attendre la reprise pour voir une équipe de l’ASEC Mimosas, gonflée à bloc, reprendre les choses en main. Les Mimos soumettent le Stella Club à un énorme pressing. Si bien qu’à 59 mn, sur une belle phase de jeu, Okan Agoussi envoi un centre qui met en danger la défense des Magans. Malheureusement, Zagbayou Hugues, de la tête, manque le cadre.

La 65e mn sera l’ouverture du score pour les Mimos.  Sur un coup franc de Traoré Moussa, le défenseur central, Soumahoro Bengaly, surprend la défense des Stellistes pour inscrire l’unique but de la partie.

Les Mimos décidés à se mettre à l’abri  vont continuer à presser l’adversaire. M’Vondo Michel, sur un coup de Traoré, saute plus haut que partenaires et adversaires pour reprendre le ballon de la tête. Mais celui-ci s’échoue sur la barre transversale. A l’issue de la 8e journée, l’ASEC Mimosas a 15 points ; +3.

Après la trêve observée en raison des fêtes de fin d’années, les Mimos feront face, dans 2 semaines à la Société Omnisport de l’armée, au Stade Municipal de Yamoussoukro, le samedi 5 janvier 2013. A près 2 victoires d’affilée, une troisième ne serait pas de refus pour bien entamer la nouvelle année.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × deux =