‘‘ Le technicien radio veille…’’

 

 Kouassi Amani est le responsable technique de radio JN. Il parle dans cette rubrique, de son métier et de la collaboration avec l’équipe de production.

 Quel est le rôle d’un technicien à la radio?

Depuis 1999, je travaille comme technicien à la radio. Le rôle du technicien à la radio consiste à veiller à la bonne marche des équipements techniques, à faire de la maintenance curative et préventive de tout le matériel dont dispose la radio, à faire de la programmation de la musique, de la publicité et des prêts à diffuser(PAD).

 Comment parvenez-vous à coordonner le travail avec l’équipe de production ?

La production étant liée à la technique, je peux donc dire que les techniciens que nous sommes, faisons la jonction entre les journalistes, les animateurs et l’équipe de production. C’est un esprit de collaboration qui anime toute l’équipe. C’est la communication et la collaboration qui nous aident dans le travail.

 Comment avez-vous vécu votre premier jour de travail à la radio JN ?

Mon premier jour de travail à la radio JN était à la fois excitant et stressant parce que c’était un privilège pour moi de travailler à l’ASEC Mimosas. Je ne devais pas échouer. Et cette mission, je pense l’avoir menée à bien.

 Qu’est ce qui vous passionne le plus dans ce métier ?

C’est le fait qu’ici, on fait exclusivement le sport. Et le sport, c’est la source de toutes les émotions. Cela me passionne énormément.

 Rencontrez-vous des difficultés dans l’exercice de ce métier ?

Bien sûr que oui. Dans tout métier, il y a des difficultés. Mais le plus important, c’est de les surmonter. Et c’est ce que mon équipe et moi faisons tous les jours pour servir au mieux les auditeurs.

 La Haute Autorité de le Communication Audiovisuelle (HACA), vous interpelle-t-elle souvent ?

Quand une radio commence à émettre, elle reçoit la visite de l’Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI) qui fait l’état des lieux de ses équipements. En ce qui concerne la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), elle veille à ce que le cahier des charges soit respecté. Et jusqu’à ce jour, nous n’avons  pas eu de problème avec ces institutions parce que nous respectons toujours notre cahier des charges.

 A l’endroit de tous ceux qui suivent la radio JN, qu’est ce que vous pouvez leur dire ?

Je leur demande de nous soutenir, de s’approprier la radio JN. Qu’ils nous fassent des remarques afin que nous puissions améliorer davantage nos productions.

Anoh. K

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 + six =