Le PCA a mis l’équipe en vacances

Le PCA, Me Roger OUEGNIN, a officiellement mis en vacances l’équipe professionnelle de football de l’ASEC Mimosas, ce lundi 10 septembre 2012. C’était après un déjeuner qu’il a organisé à l’intention des joueurs et de l’encadrement technique, au « club house », à l’espace Yves LAMBELLIN de Sol Béni. Le PCA a tenu à féliciter l’équipe pour sa fin de saison remarquable, malgré le bilan mitigé, mais surtout à prodiguer des conseils aux joueurs, dans un langage franc et direct. Il était accompagné, pour la circonstance, du Président-Délégué et Président de la section football, Francis OUEGNIN et du Directeur Général de l’ASEC Mimosas, Benoit YOU.#
Il convient aussi de signaler la présence remarquable de l’ex-Académicien qui évolue au Real Saragosse, N’DRI Koffi Romaric.
Celui-ci est à Abidjan dans le cadre du match Côte d’Ivoire- Sénégal remporté 4-2 par les Eléphants et qui a eu lieu le samedi 8 septembre dernier, au Stade FHB. Romaric était venu saluer la famille Mimosas, son club formateur.

Voici quelques Morceaux choisis du discours du PCA :

« A Sol Béni, à l’ASEC Mimosas, mine de rien, on travaille et on est patient. On essaye de fabriquer des géants, des gens qui ont le cœur solide, des combattants. Certains peuvent cracher dans la soupe, mais par le travail des uns et des autres, des athlètes se succéderont dans les effectifs de l’ASEC Mimosas pour prouver que l’ASEC reste toujours vivante. Je suis heureux qu’en fin de saison, il y ait eu un certain nombre de jeunes de l’Académie qui soient montés et qui aient prouvé qu’ils avaient leur place. Je suis heureux que certains dont on a douté au cours de la saison se soient ressaisis eux aussi. L’année prochaine, ce sera encore plus dur pour ceux qui seront avec nous, pour ceux qui voudront être avec nous. J’ai demandé à l’encadrement technique de vous donner des plans de mise en condition pendant ces vacances parce qu’il ne faudra pas rester là, à ne rien faire. Il y a des séances à faire pour ne pas perdre entièrement sa condition physique. A la reprise, étant donné qu’on va démarrer assez fort, par la préparation foncière, il ne faudrait pas que certains soient totalement à la rue. Vous êtes des athlètes de haut niveau, j’espère, des athlètes professionnels. Mais le professionnel est celui qui, dans le cœur et dans les actions, montre ce statut. Je suis juste venu vous souhaiter bonnes vacances. Je vous recevrai individuellement pour faire le point de la saison.
Je voudrais encore vous dire que je sais que parmi vous, certains ont des velléités de départ avec des agents de joueurs qui leurs promettent monts et merveilles. Sachez que je ne suis pas opposé à cela. Simplement à partir d’aujourd’hui, jusqu’au 15 octobre, ceux qui ont des choses à régler, qu’ils les règlent. Je ne retiendrai personne, même pas ceux qui sont encore sous contrat. Pour moi, personne n’est indispensable. Celui qui s’en va sera remplacé(…). Certains sont en fin de contrat, on leur demandera s’ils veulent renouveler. S’ils ne veulent pas, on leur souhaitera bonne chance et bon vent. Je peux retenir ceux qui sont sous contrat, mais je ne les retiendrai pas. S’ils pensent pouvoir trouver mieux ailleurs, ils peuvent y aller, il n’y aura aucun problème(…). J’ai beaucoup de choses à faire. L’ASEC, c’est beaucoup de choses aujourd’hui. En plus de vous, il y a les employés, les jardiniers, les cuisiniers, les gardiens, les journalistes etc…, pleins de choses et tout cela compte aussi pour moi. Vous êtes importants à condition de vouloir être important.
Vous devez sentir que je ne suis pas content de la saison, parce que moi, je gagne et chaque année, je dois être champion de Côte d’Ivoire. Ça fait deux ans que je ne suis pas champion, je ne peux donc pas sourire. En 23 ans, on a gagné 17 fois, le titre mais j’aurais dû le gagner au moins 20 fois. Je ne suis donc pas content. Ceux qui seront avec moi l’année prochaine doivent se préparer parce que ça va chauffer. Ceux qui ont peur, partez vite, fuyez. Je ne vous en voudrai pas (…). Il y a des clubs où il n’y a pas de pressions, où après un match nul, on jubile. Chez moi, un match nul est une défaite. Parce qu’on ne peut pas être dans de telles installations et ne pas être champion de Côte d’Ivoire.
Vous voyez ma tristesse, aujourd’hui ? Malgré tout, pour répondre au standing de l’ASEC Mimosas, je vous ai reçus, vous avez pris votre repas et je viens vous souhaiter de bonnes vacances. Ceux qui seront présents à la rentrée doivent faire très attention et cravacher dur.
Aux plus jeunes, préparez vous et ayez beaucoup de courage. « Cassez » la figure aux grands qui sont devant vous. Prenez leur place. Je vous demande de ne pas avoir peur. Quant on est jeune, on ne doit pas avoir peur.
Bonne vacances à tous et à bientôt ! »

H. Koné

Voir les photos de l’évènement

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × 2 =