Pourquoi «Le Sport» a menti

Dans son édition du samedi 1er septembre dernier, le quotidien sportif ivoirien « LE SPORT » s’est fendu, à notre grande surprise, dans un gros mensonge pour défendre l’indéfendable arbitre corrompu, DEMBELE Denis dans un article publié à la page 2. Ledit article ayant pour titre «CCA : Dembélé Denis et son affaire de penalty de dernière minute » et dans lequel le confrère écrit : « L’arbitre international, Dembélé Denis, contrairement aux critiques des supporters de l’Asec et de l’Africa Sports qui le traitent de tous les noms#, est un arbitre qui n’a pas peur d’appliquer les règles et aussi d’accorder des penalties à la dernière minute lorsqu’il y a nécessité de le faire.
En effet, en 2010, lors des quarts de finale de la Coupe nationale entre le Stella Club et l’Asec, au Stade Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, DEMBELE Denis avait sifflé un penalty pour l’Asec, à la dernière minute, suite à une faute évidente d’un joueur du Stella Club sur un attaquant mimos. Ce jour-là, l’Asec avait gagné 2-1. Et à l’époque, Salif Bictogo avait vertement critiqué DEMBELE Denis ».
Cette histoire est une véritable affabulation. Sur ce coup, LE SPORT a carrément menti et fait de l’intoxication pour couvrir la forfaiture de DEMBELE Denis et le jeu pipé de la FIF. En 2010, l’ASEC Mimosas a effectivement disputé un quart de finale de la Coupe nationale et l’arbitre était bien DEMBELE Denis.
Hormis ces faits, tout le reste est faux. Puisque ce quart de finale de la Coupe nationale, en 2010, l’ASEC Mimosas ne l’avait pas disputé contre le Stella Club, mais contre l’Africa Sports. Les Mimos ne l’avaient pas gagné non plus, mais perdu 1-2. Et il n’y a pas eu de pénalty au cours de ce match (NDLR, ASEC Mimosas Magazine N°973 du jeudi 15 juillet 2010). LE SPORT gagnerait à se défaire de ce mauvais journaliste qui ne travaille pas sur la base d’archives, mais plutôt sur des rumeurs et des histoires montées de toute pièce pour publier des informations fausses et les faire passer pour vraies. Ce qui démontre que l’acte du sinistre DEMBELE Denis n’est pas une erreur, mais une véritable cabale pour voler le titre à l’ASEC Mimosas. On le voit, le coup avait été bien préparé.

Dans son édition du lundi 04 septembre dernier, Le SPORT a encore menti dans sa rubrique ‘‘Le Must’’ en écrivant que le milieu stelliste YABRE Raphaël était rentré à Abidjan, après le match Stella-ASEC de la 10ème journée de la Superdivision, disputé le samedi dernier, à Yamoussoukro, à bord du car de l’ASEC Mimosas. Ce qui est archi-faux.

K.I

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − 10 =