Le match de la honte

Scandaleux, ce qui s’est passé, cet après midi, au Stade Robert Champroux, lors du match ASEC Mimosas – Séwé Sport, comptant pour la 9e journée de la Superdivision. La victoire a tout simplement été refusée à l’ASEC Mimosas, dans un match qu’elle a dominé pendant les 90 minutes, et cela, malgré son infériorité numérique en seconde période. Tout était pourtant réuni pour  un beau spectacle#.

Aucune minute d’observation dans ce match qui commence à cent à l’heure avec des Mimos qui se montrent déjà dangereux. Les meilleures phases de jeu sont à l’actif des hommes du coach Traoré Siaka.  A la 7e mn sur un centre de Séri Michaël venu du côté droit, Mvondo applique un coup de tête rageur qui échoue dans les pieds du gardien Sangaré Badra du Séwé Sport. Le Séwé réplique à la 9e mn, par Halidou Garba  dont le shoot des 25m, passe largement à côté des buts protégés par Komenan Sylvain. Le ton est donné et le match bat déjà son plein. La bataille du milieu de terrain est très rude. En 4 – 4 -2 dès l’entame, le Séwé passe en 4 – 5 -1, pour renforcer le  milieu de terrain, sous emprise Mimosas.
A la 23 mn, on croit à l’ouverture du score, lorsque le retrait dans la surface de réparation d’Ablakor Yves pour Zagbayou Hugues, est sorti de justesse par un défenseur.
Le pressing Mimos oblige les Séwékês à ne procéder que par des contre-attaques.
A la 41e mn, Zagbayou Hugues, positionné dans l’axe des buts du Séwé, envoie un missile des 20m, qui sollicite la belle détente du portier Séwékês pour mettre le ballon hors du but.
Dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps et suite à un cafouillage, l’arbitre central, Dembélé Denis brandit un deuxième carton jaune à Mvondo Michel, synonyme d’expulsion pour le joueur, grand mécontentement du public sportif qui crie à l’injustice.
L’ASEC Mimosas rejoint donc les vestiaires à 10 contre 11.
En infériorité numérique en cette seconde partie, l’ASEC Mimosas est disposée en 4 – 4 – 1, avec Iddi Ganiyu en avant-centre. C’est encore l’ASEC Mimosas qui mène les débats en ce début de seconde période. A la 47e mn, Bougouhi Jean-Jacques à une bonne opportunité dans la surface de réparation Séwékês mais sa tergiversation profite au retour d’un défenseur. Le Séwé joue replié, pour surement obtenir le match nul.  Le match devient de plus en plus dur avec un arbitrage à côté de la plaque.
A la 65e mn, le Séwé Sport amorce une contre –attaque par Ocansey Mandela, heureusement freiner par le retour salvateur d’Ablakor Yao Yves.
L’ASEC Mimosas ne relâche pas pour autant sa domination. Elle insiste et est enfin récompensée à la 70e mn, par un but de Iddi Ganiyu posté dans la surface de réparation du Séwé Sport (1 – 0 ; 70e mn).
Le Séwé a le dos au mur et est maintenant obligé d’aller chercher l’égalisation.  A la 87e un cafouillage dans la surface de réparation Mimos est mal exploité par les séwékês. Le Sewé se montre très dangereux dans ces derniers instants, mais l’ASEC joue de son expérience pour gérer son avantage jusque dans la dernière minute des arrêts de jeu où l’arbitre Dembélé Dénis entre encore en action pour accorder un penalty imaginaire au Séwé Sport de San Pedro. Le penalty est transformé par Koffi Foba Stevens (1 – 1, 90e +8).
L’ASEC est bloquée dans son élan et devra se contenter de la 3e position avant son dernier match contre le Stella club, le dimanche 02 septembre prochain.

H. Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × un =